Rupture affective et copropriete

Publié le 13/08/2015 Vu 505 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

13/08/2015 16:21

Bonjour.

En aout 2013, j'ai eu la malheureuse idee de vendre 48% (148000 euros) de ma maison à mon alors compagnon.

Je vous passe les details sordides, mon avocat ayant conclu au premier rv que j'avais à faire à un manipulateur et que je devais quitter la maison (pour la securité de mes fils et moi meme )dont j'etais proprietaire exclusive depuis 2001.Je tiens à preciser que j'avais tout ce qu'il fallait et aucun credit de quelque sorte.

La relation a periclité entre autre parce que j'ai accordé un pret à ce Monsieur d'un montant de 30000 euros , le notaire n'ayant pas jugé necessaire de faire un sous seing privé, lui a dit qu'il devait enregistrer ce pret et faire une reconnaissance de dette (evidemment aujourd'hui le notaire se dedit de tout et ne compte pas faire d'attestation dans ce sens) le pret a ete effectué par virement bancaire specifiant le motif "pret à MonsieurX "
Bien sur Mr n'a jamais procedé à l'enregistrement ni fait de reconnaissance de dette.
Depuis la rupture il pretend que c'est de l'argent que je lui devais pour travaux effectués par ses soins d'avant son accession à la propriete.
La somme est enorme!! et il produit des factures sans entete, date etc etc, des facturettes de 2010 pour 10 euros de pinceaux et meme ...une evaluation horaire du temps passé à detapisser , demonter les meubles, retapisser ,remonter les meubles dans les pieces dans lesquelles il a vecu, le temps passé à tondre , l'uilitaire qu'il a acheté pour debarrasser des encombrants etc etc ..bref ceci pôur poser le cadre

Depuis qu'il vivait avec nous j'ai porté toutes les charges de la maison, il a economisé un loyer,assurance etc et cela n'a pas changé avec son accession à la propriete!Je paye toujours exclusivement par prelevement mensuel les taxes fonciere et habitation + assurance maison....alors que j'ai du quitter la maison en fevrier 2015 pour prendre une location apres une cohabitation plus que difficile et ce pour preserver ma santé mentale.

J'ai seulement reussi à resilier le contrat elec et eau et à le faire transferer au nom du coproprietaire occupant

Ce Monsieur vit donc dans la maison et a entrepris de
* demolir la cloture de panneaux occultants avec le voisin
* a rasé le jardin à sa convenance
* entrepris des transformations dans la maison..dont je ne peux pas faire etat , puisque depuis Avril ..je n'ai à priori plus acces à la maison: la serrure de la porte d'entree a ete changé et tout depend si oui ou non le garage est verrouillé de l'interieur.
Afin d'eviter un enervement tres prejudiciable, je n'ai plus essayé d'entrer, je n'y vais plus

Evidemment cette indivision doit prendre fin
Fin 2014 il m'a ete proposé de racheter sa part 48% 133800 euros
Je n'ai pas cet argent et ne suis pas en position de m'endetter
En avril , il a fait faire une expertise immob qui evalue la valeur de la maison à 250050 euros soit 60000 euros de moins qu'en ete 2013.
ete 2013 310000 > 148000 48%
fin 2014 > 133800 48%
Avril 2015 250050 > il me propose de racheter 52% à 125000 euros pour solde de tout compte!!!!
Le notaire dit que ce n'est pas honnete et alors qu'on etait pret à partir au tribunal, l'avocat me propose de tenter une mediation ....avec un manipulateur pas honnete selon ses propres mots...cela me paralyse!


Mes questions:

* quel type de travaux a t il le droit d'effectuer dans la maison sans mon consentement ou mon information ( tapisserie /peinture ok pour moi)

* Ayant officiellement demenagé, quel droit d'acces à la maison ai je ? L'huissier appelé me dit qu'il faut une ordonnance du tribunal.

* comment recuperer sa part des charges dues (au moins depuis qu'il est coproprietaire )...on avait pas de souci avec les enfants entre la maison et la location..il me reste 30 euros par mois pour manger... et il m'est moralement impossible de retourner en cohabitation.

* je sais que j'ai droit à une indemnité d'occupation..mais l'avocat traine.

Faire valoir à la vente..vu qu'il a un credit sur le dos.....en cas de vente il ne restera pas grand chose quand la banque ce sera servie.......

Je sais c'est du lourd..surtout quand on se debat avec un personnage tres particulier (je vais de decouverte en decouverte)...certains avocats vous souhaitent bonne chance ..et bon vent! Super rassurant!

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.