Vente frauduleuse de mon véhicule

Publié le 07/04/2019 Vu 523 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

07/04/2019 06:06

Bonjour

En 2015, je suis actionnaire à 24 % dans un garage carroserie et je décide, à titre perso., d’acheter un véhicule de collection au USA pour restauration et vente éventuelle par la suite. J’ai dont payé le véhicule au garage et payé les frais de restaurarion. Je n’ai que partiellement les factures (suite déménagement) mais toutes mes preuves de règlement.

En 2016, le garage se trouve dans des difficultés financières et le gérant actionnaire majoritaire a trouvé un nouvel investisseur qui veux faire un apport en trésorerie, donc je cède mes parts au profit du gérant actionnaire majoritaire.

Toujours en 2016, sans nouvel investisseur, le tribunal va l’obliger à déposer le bilan.

Ma voiture d’importation, toujours avec des papiers étrangers mais avec documents d’importation, je décide de la récupérer avant dépôt de bilan pour éviter qu’elle ne reste bloquée.

Quand je vais chercher la voiture, le gérant me dis qu’il est embêté car il a déjà vendu ma voiture et il a déjà reçu des arrhes de l’acheteur.

J’ai des mots avec lui mais après tout j’ai récupéré ma voiture et les papiers originaux, VIN américain et papiers d’importation, certes au nom du garage car c’est lui qui c’etait chargé d’importer le véhicule.

La gendarmerie est venue saisir le véhicule en m’accusant de vol ou de tentative de vol, en me montrant une cession de véhicule entre le garage et l’acheteur inconnu de ma part.

J’avoue que je ne sais pas par quel bout le prendre et les seules preuves que j’ai sont les échanges de mail, les preuves de virement ou chèques pour achat et travaux, peut être un témoin honnête (l’ancienne secrétaire) et les factures qu’on pourrait peut être retrouvéer dans l’ordi ou papier d’une société avec dépôt de bilan en 2016.

En attente de réponse et conseils, cordialement. Dernière modification : 07/04/2019 - par Tisuisse Superviseur

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CARETTO

Droit des entreprises

123 avis

Me. HABA

Droit des entreprises

3 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.