Vente résidence principale et loi macron

Publié le Vu 542 fois 3 Par olivier seuge
12/03/2018 20:45

Bonjour, suite à ma mise ne liquidation judiciaire nous avons décidé de mettre en vente notre résidence principale pour l achat d une autre maison moins chère.
Suite à la vente et au rachat de la nouvelle maison, le mandataire judiciaire se réveille et réclame la différence de prix entre les deux maisons (malgres les importants travaux a effectuer).
Mon notaire ne m ayant a aucun moment signifié que j allais perdre le solde de la transaction.
Que faire, attaquer le notaire ? Dernière modification : 13/03/2018

13/03/2018 09:12

Bonjour,
pas certain que le notaire ait eu à vous le signifier ? Je me trompe peut être, mais je dirais qu'en fait ce n'est pas son problème ? Il gère le foncier ? Liquidation judiciaire donc vous deviez avoir des créanciers ? Il est normal alors que le bénef fait avec cette vente soit réclamé ?

13/03/2018 09:46

Merci de votre réponse, le soucis c'est qu'il a fait plusieurs demandes au mandataire judiciaire et que nous avons signé l achat sans en avoir eu la réponse.
Réponse quo est arrivée 2 jours après seulement.
Du coups le notaire ne sait plus quoi faire et a qui donner l argent.
Ça fait 13 jours qu' il détiens l argent en attente d une réponse de je ne sais qui.
Quid de son devoir de conseil ?
Si on avais su on n aurais jamais signé cette maison a qui on doit refaire le toit

15/03/2018 22:42

Bonsoir après bien avoir lu le texte de loi art 526-3 du code du commerce , visiblement il s avere que la totalité du prix de vente de ma maison est insaisissable a contrario de la loi avant la loi macron.
Qui peut me le confirmer?

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CARETTO

Droit des entreprises

95 avis

Me. Armet

Droit des entreprises

18 avis

Me. Peyer

Droit des entreprises

0 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.