Consultation écrite pour un questionnement pour rachat commercial

Publié le 26/04/2016 Vu 2300 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

01/04/2015 18:30

Monsieur x est employé par la Boucherie NIXOS depuis de nombreuses années. Son Responsable qui exploite en nom propre envisage de prendre sa retraite, il lui a donc proposé de racheter son affaire.

Monsieur X me demande donc conseil.

Voici ces questions :
- Peut-il acheter actuellement seul alors qu'il est séparé de son épouse (marié sans contrat de mariage) mais que le jugement de divorce n'est pas encore prononcé ?
- Quelle est la différence entre créer sa société et exploiter en commerçant individuel ?
- Le responsable n'est pas propriétaire des murs qui appartiennent à monsieur Y, le bail de 9 ans est expiré depuis 1 an, Monsieur X risque t-il de se faire expulser ou de voir son loyer commercial augmenter ?


Je vous remercie à l'avance,

Bonne soirée

Bien à vous

26/04/2016 14:26

Bonjour,

Acheter une entreprise quand une personne est séparé de son épouse mais pas encore divorcé, est dangereux, dans l'hypothèse où les personnes sont mariées sous le régime de la communauté légale réduite aux acquêts.

L'épouse pourrait soutenir que l'argent ayant servi à financer l'achat fait partie de la communauté et demander sa part.

Soit il faut attendre le divorce qui met fin à la communauté soit il faut créer une société et lui faire renoncer à tout droit sur la société en lui faisant reconnaitre que l'argent qui permet de créer la société ne dépend pas de la communauté.

Exercer à titre individuel peut être dangereux. La personne est responsable indéfiniment sur son patrimoine personnel. Il est préférable de créer une société à responsabilité ou un SAS. Ces structures permettent de limiter sa responsabilité au montant de son apport.

Si le bail de neuf ans est échu, cela peut constituer un risque. Il n'y a pas de risque d'expulsion si la cession est faite dans les règles de l'art. Néanmoins, au-delà de 12 ans, le déplafonnement du loyer est de droit. Cela signifie que le locataire ne peut plus bénéficier du plafonnement de son loyer. En d'autres termes, le bailleur peut augmenter le montant du loyer.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus de précision.

Sentiments dévoués
Grégory DAMY

Docteur en droit
Spécialiste en droit commercial et en droit des sociétés

Société d'Avocats DAMY

13 Boulevard Gambetta
06000 NICE
Tel: 04-92-15-05-05
Fax: 04-93-96-22-50
site internet: gregorydamy.niceavocats.fr

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit des entreprises

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit des entreprises

1434 avis

249 € Consulter