CV frauduleux dans la restauration

Publié le 22/01/2014 Vu 1267 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

06/01/2014 00:21

Bonjour,
Une de mes connaissances vient de signer un CDI comme maître d'hôtel dans un hôtel restaurant 3 étoiles. La gérante majoritaire est sa nouvelle compagne récemment rencontrée. Il est lui-même cogérant mais sans part sociale.
Je précise que cette entreprise est une reprise : seul le fond de commerce (pas les murs) font l'objet de cette transaction.

Je viens également d'apprendre qu'il avait obtenu ce poste avec un faux CV mentionnant l'obtention d'un diplôme BAC Pro Restauration, 7 ans d'expérience dans un hôtel restaurant ... tout cela totalement fictif.

Quelles sont les conséquences pour la gérante principale en cas d'empoisonnement de la clientèle dans ce contexte ?
Un restaurateur n'a t'il pas l'obligation d'avoir un personnel qualifié ? Il me semble qu'il y a là un motif aggravant significativement la situation ...

Peut-on considérer que mentir sur son CV est une faute professionnelle bien que la profession de restaurateur ne soit pas soumise à un régime spécial ?
Enfin, est il possible que cela débouche sur du pénal (par exemple, la gérante poursuivant son salarié pour tromperie ?)
Merci d'avance Dernière modification : 06/01/2014

22/01/2014 12:07

Bonjour,

Le fait d'être embauché sur un faux CV ne constitue pas une cause de licenciement en soi car tout employeur doit en principe vérifier l'exactitude des informations contenues dans le CV.

En revanche, si le salarié commet des erreurs, faute de maitriser le métier de restaurateur, il pourra être licencié soit pour faute (en raison d'une faute disciplinaire) soit pour insuffisance professionnelle.

Si ce salarié commet une faute ayant empoisonné un client, il ne sera responsable pénalement que si l'infraction lui est personnelement imputable (pour négligeance ou imprudence par exemple). Mais l'employeur restera en tout état de cause civilement responsable du fait de son salarié ayant causé un dommage à autrui, sauf faute du salarié détachable de ses fonctions.

Enfin, une action au pénal pour faux CV ne ménera pas loin...
__________________________
Cordialement.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit des entreprises

2651 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit des entreprises

1426 avis

249 € Consulter