Faux dans le cadre d'une transaction immobilière - marchand de bien

Publié le Vu 98 fois 2 Par Stane33
10/04/2019 22:32

Bonjour, je me pose la question si ce que propose mon vendeur est légal.

Pour une brève description, il s'agit d'un marchand de bien qui vend un bien immobilier en stipulant sur l'annonce que la vente se fait en direct avec le propriétaire donc pas de frais d'agence. Cependant ledit bien n'est pas en sa possession car il est en train de l'acheter à son propriétaire actuel. J'ai reçu l'acte que nous devons signer mais avec quelques connaissances en immobilier, je comprends qu'il souhaite me vendre un bien ne lui appartenant pas encore. Sachant que j'avais retrouvé ledit bien, mais que désormais il m'a présenté au propriétaire je suis obligé de passer par lui (Avec une plus value du bien de 45% tout de même).

Pensez vous qu'il faille continuer ? Et si le projet me plait terriblement, puis je espérer quelque chose en retour une fois l'acte réalisé?

Merci d'avance pour vos réponses

Superviseur

10/04/2019 22:46

Bonjour
Votre marchand de biens n'aurait-il pas en même temps, une activité d'agent immobilier ?
__________________________
Bien a vous.
Trop de confiance diminue le respect, la banalité nous vaut le mépris, le zèle nous rend excellents à exploiter. Balzac

10/04/2019 22:55

Bonjour pragma, je pense que oui. Du moins il doit bien faire de la transaction immobilière puisque cela reste son métier. En tout cas aucune indication de présence d'agence dans l'annonce. Il s'agit de 2 marchands de bien qui sont sur l'affaire. Peut être que l'autre a cette action d'agence immobilière.
Est ce que cela change grand chose par rapport à mon cas vous pensez ?

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

8 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

7 avis

Me. BERNON

Droit de l'immobilier

78 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.