URGENT : annulation compromis pour vice caché ?

Publié le 28/06/2010 Vu 2281 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/06/2010 21:17

Merci de me lire, please, je ne sais vraiment pas quoi faire ! é_è

J'ai signé un compromis pour l'achat d'un appartement prétendument habitable en l'état.
Avant de signer le compromis, j'ai visité avec un expert (officieusement) qui a noté un problème avec le compteur d'eau à la cave (démonté, non branché).
Je fais donc rédiger un premier compromis demandant une remise en l'état du compteur d'eau à la charge du vendeur. Il refuse. Comme je tiens à l'appartement, j'accèpte de prendre la remise en état du compteur à mes frais.

3 MOIS PLUS TARD
Je fais donc remettre l'eau et un nouveau compteur LA VEILLE DE LA SIGNATURE DE LA VENTE, afin de pouvoir emménager le jour même de la remise des clé. (nombreux frais engagés de ma part) ...Je découvre alors une innondation dans la cave !

Le plombier confirme que le fuite vient de mon appart au 1er étage ; les voisins et les proprio du local au RDC, m'apprennent qu'il ont déjà été victimes du meme dégat des eaux en 2007 (leur plafond est partiellement effondré et jamais réparé) ; idem pour le plafond de la cave.

Le syndic me confirme à son tour que la fuite remonte à 3 ans, qu'il ont mis en demeure le proprio de faire réparer par écrit, et devant son inaction ont fini pas faire démonter eux-même le compteur pour stopper la fuite !

Je voudrais demander au notaire une annulation du compromis pour "vice caché".
Trop de contrariétés, de trucs douteux, je ne souhaite plus acheter.

L'agence immobilère essaye de m'en dissuader, d'innoncenter le vendeur, prétendant que c'était au syndic et non au vendeur de faire réparer la fuite (parties communes à déterminer ?), que le vendeur pensait que le syndic avait réparé la fuite, et que je ne peux pas plaider le vice caché.

Peu m'importe le responsable de la fuite (syndic ou proprio) , j'estime que le vendeur était dans l'obligation de me prévenir de cette fuite au moment du compromis et du compteur, et qu'en se taisant il m'exposait à avoir un dégât des eaux immédiat !

Et si le syndic est déclaré responsable, je vais devoir payer les travaux dans les charges communes !

Ma question : Puis-je demander une annulation du compromis, la restitution de mon avance sous séqueste, ainsi que le remboursement des frais engagés par la faute de sa dissimulation ?
(et ce, même si le vendeur (ou le syndic) accèpte de réparer à ses frais ?)

Merci de vos réponses, c'était mon tout premier achat, je suis dégoûtée et je suis vraiment sous pression !
Anne

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

10 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.