Local nue pour salon de coiffure

Publié le 13/04/2023 Vu 1072 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

09/04/2023 17:40

Bonjour,

Je dispose d'un local nue sans mobilier et quelqu'un voudrait le louer pour faire un salon de coiffure, je voudrais ne faire qu'un contrat précaire commerciale.

Je voudrais savoir si c'est à moi de fournir l'environnement de travail au preneur ou si je peux écrire que ce sera à lui d'aménéger entierement son salon.

C'est un petit local et il était utiliser pour de la restauration à emporter rapide, pas de clientèle dedans , est ce que je dois avoir l'aval de la mairie ou c'est au preneur d'avoir cet aval pour qu'il puisse excercer dans ce cas où ce serait un contrat précaire.

Sinon quel type de professionnel je peux demander cela, qu'il viennent sur les lieux pour me dire si ma responsabilitié est engagé si je loue ce local nue pour une destination de salon de coiffure ?

PS : Dans le réglement de copropriété , ma division doit e^tre utilisé dans un but commercial , est ce que l'exploitant sera considérer comme exercant une activité commerciale, ou artisanae ?

Je vous remercie d'avance en tout cas .

Bonne journée Dernière modification : 09/04/2023 - par Crapsitia

11/04/2023 12:07

Bonjour,

Je me permet de relancer afin de remettre en avant mon post.

Bonne journée : )

11/04/2023 13:58

bonjour

un coiffeur est considéré comme un artisan avant tout ;si il vend en plus des produits (shampoings..) il est considéré en plus comme commerçant

mais il est d'abord artisan donc déja voir avec le réglement de la copropriété

vous pourriez vous renseigner à la chambre des métiers et de l'artisanat de votre département pour les autres questions

13/04/2023 16:12

Bonjour

Je me demandais si j'ajoute la clause indiquant :

"Le preneur devra se conformer a toutes pres-
criptions de I'autorite pour cause d'hygiene,
de salubrité et autres causes, et executer a ses
frais tous travaux qui seraient prescrits a ce sujet
dansles Iieux loues"

Est ce que elle sera valable juridiquement dans un bail commerciale dérogatoire ?

merci d'avance !

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit de l'immobilier

2651 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit de l'immobilier

1426 avis

249 € Consulter