Location non habitable : loyer ?

Publié le 22/06/2010 Vu 1260 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

22/06/2010 12:30

Bonjour.

Il m'a été attribué un logement "social" neuf au mois de février.

J'ai signé un premier bail pour une entrée dans les lieux le 26 avril. Quelques jours avant, le bailleur me prévient qu"il va y avoir du retard dans la livraison. Je dois donc resigner un bail dater du 15 mai.
De nouveau, une semaine avant, le bailleur me prévient que je ne pourrai emménager avant le 25 mai.
Et, encore une fois, le baileur repousse la date au 28 mai.

Je fais l'état des lieux le 28 mai au matin.
Je constate que ni les peintures ni la petite plomberie ne sont terminées. Mais, plus important, je n'ai ni gaz (qui me fournit l'eau chaude et le chauffage), ni électricité.
Le consuel pour l'électricité n'a pas été validé.Il le sera le 10 juin. Un électricien nous a mis électricité en provisoire car ERDF n'est venu que le 14 juin.
GRDF est venu nous installer les compteurs de gaz le 14 juin seulement. Ce rendez-vous a été pris par le bailleur sans nous prévenir.
Suite à l'installation du gaz, il nous a fallu encore patienter 48h pour la mise en service de la chaudière.
Mon appartement est donc devenu habitable le 16 juin. Hors le baileur nous a "offert" le loyer que jusqu'au 10 juin.

Pour le "luxe", je n'ai eu le branchement de télévision que le 18 juin. Quant au téléphone, il n'y a aucune date de brachemnt de prévu pour l'instant.

Je voudrais au minimum avoir une réduction de loyer jusqu'au 16 juin. Comment dois je faire ? Puis je demander des indemnités ?

Merci pour votre attention. Dernière modification : 22/06/2010

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

10 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.