Usurpation frauduleuse d'adresse IP

Publié le 09/09/2017 Vu 4246 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

20/09/2015 14:37

Bonjour,

Je vous relate brièvement ma mésaventure

Je suis convoqué à la PJ (cybercriminalité)
Mr X embête Mr Y sur internet (ils se connaissent forcément) et mon adresse IP apparaît 1 fois sur la vingtaine de messages. Les autres IP sont à l'étranger.
Le Procureur a estimé qu'il y avait matière à poursuivre et l'OPJ est persuadé que j'aurais, un jour, fait une erreur en utilisant mon adresse IP [smile36]
Perquisition, saisie de tout le matériel, copie de mes disques,....
Je ne suis pas mis en examen : je lui fais comprendre que je n'y suis pour rien ne connaissant pas Mr Y et il reconnait que l'adresse IP, c'est usurpable....
Je prends mon avocat qui obtient 1 mois après une restitution et je porte plainte contre X
3 mois après, pas de nouvelles
demain, je relance mon avocat pour avoir accès au dossier dont je ne sais rien

Le truc étonnant : une IP française usurpe une autre IP française
Et la PJ, malgré leurs moyens et le fait que tout soit franco-français (IP, FAI, serveurs,...) n'arrive pas à choper le gars.
La perquisition, je l'ai de travers....

Si vous avez connu un cas similaire, merci d'avance pour vos idées Dernière modification : 20/09/2015

20/09/2015 16:09

"Les autres IP sont à l'étranger."
"tout soit franco-français (IP, FAI, serveurs,...)"
faudrait savoir

les ip sont à l'étranger sont de quelle type ? proxy ?
la votre ? ligne telephonique fixe ? reseau mobile ?

20/09/2015 17:02

A nouveau, sur la vingtaine de messages délictueux, mon adresse IP n'est apparue qu'une seule fois derrière un des messages d'où mes ennuis....
(si cela avait été plusieurs fois, c'était direct chez le Proc selon l'OPJ)

Sur tous les autres, d'après l'OPJ, les adresses IP renvoyaient vers l'étranger (Ukraine, Biélorussie)
J'ignore tout car pas je n'ai pas eu accès au dossier (pas mis en examen) Mais mon dépôt de plainte devrait me permettre d'y avoir accès.
Lors de la restitution de mon matériel, l'OPJ me dit que l'usurpation se serait faite à partir de mon WIFI sans plus de précision sauf que le gars ne serait pas loin de chez moi....

Sans être un spécialiste, je pense que sa manip lui a donné par erreur une IP française (malheureusement la mienne) au lieu d'une IP étrangère comme pour tous ces autres messages
Et à nouveau, je ne comprends pas qu'ils n'arrivent pas à remonter derrière sachant que la PJ a plein pouvoirs

20/09/2015 17:11

des pouvoirs sur des serveurs en Ukraine, Biélorussie ?
des pouvoirs pour remonter à quelqu'un qui aurait utilisé votre connexion wifi laissée ouverte ?
très très compliqué dans les 2 cas.

20/09/2015 17:30

J'ai l'impression

Pour mon avocat, sur un délit, ils ne font pas de commissions rogatoires vers l'étranger : trop long, trop compliqué...
Ce qui signifie que s'ils le voulaient , ils le pourraient
Et que la PJ étrangère pourrait retracer (ce que la PJ française n'arrive pas à faire en France ??)

Ma connexion WIFI (Numéricâble) est sécurisée Je ne pense pas qu'il puisse l'utiliser.
Je suis sur que c'est pas hasard
Quand il se connecte, c'est son IP française et tout d'un coup il prend la mienne par un tour de passe-passe
C'est incroyable que l'on arrive pas à remonter derrière

09/09/2017 22:03

he nan avec des vpn ou autre proxy les ips se trouvent n importe ou dans le monde c pas facile a remeonter sauf que les fournisseurs d acces ont acces a l ip M A C et sa on ne peu pas la cacher

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit des ntic

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit des ntic

1434 avis

249 € Consulter