Comment mettre fin au chantage affectif dans une succession?

Publié le 29/10/2020 Vu 334 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/10/2020 18:19

Bonjour,

Dans le cadre du solde de la succession de nos parents, le CICLADE a versé récemment à ma sœur et moi-même c.25K € chacune. Problème n° 1 : ma sœur, nommée tutrice légale à ma demande, suite à de graves dysfonctionnements financiers familiaux, s’est fait un chèque de 45K€ le jour du décès de mon père, dernier des vivants, à partir du compte de celui-ci. Elle m’en a proposé un identique. J’ai refusé et insisté pour que la succession soit établie par un notaire. Le sien (aussi celui de mon père) n’a pas essayé d’établir un acte de notoriété. Pour égaliser réellement les parts, ma sœur me doit aujourd’hui 20K € + la moitié du solde à partager.

Problème n° 2 : sans même me remercier d’avoir débloqué ces sommes, sa lettre m’accuse d’avoir demandé la tutelle extérieure (vrai) et de saper son action (dans notre ancien département de résidence) (faux) ainsi que de la décrier (faux), accusant mes actions de ne pas avoir contribué à la sérénité de fin de vie de nos parents (faux – pendant 5 ans ½, visites régulières à 540 kilomètres - bus + TGV + bus + taxi + 3 nuits d’hôtel). Elle et moi n’avons plus aucun liens ou connaissances communes, et ne nous fréquentons plus depuis plus de vingt ans. Elle m’écrit je t’adresserai la somme qui te revient lorsque tu auras fait ce travail de vérité : elle exige que je lui explique mes actions. Que je me confesse en quelque sorte, puisqu’elle semble se sentir victime de mes actions. Je la sens tourmentée, je ne souhaite pas aggraver son ressentiment mais refuse de rentrer dans un jeu de chantage et d’explications incessantes toujours insatisfaisantes qui en appellent d’autres. Je souhaite aussi lui faire prendre pied dans la réalité : elle semble inconsciente qu’elle s’y prend mal pour ouvrir un dialogue.

D’où ma question : ce type de chantage affectif et psychologique est-il couvert par l’article 312-10 du Code pénal ?

29/10/2020 09:51

Bonjour,



avez-vous pensé aux consultations gratuites d'avocat?

Après quelques recherches je dois vous avouer que je n'arrive pas à déterminer si il y a oui ou non infraction pénale de chantage.
__________________________
Le Droit vient en aide à ceux qui sont vigilants.

Mémento d'orientation juridique

29/10/2020 11:57

Bonjour
La demande faite par votre cohéritière n'est pas susceptible de conditionner le versement si celui-ci est reconnu juridiquement.
Supposant que vous en détenez les preuves documentaires, le recours à un avocat peut s'avérer judicieux.

29/10/2020 12:59

Bonjour,

Merci. est-ce que ça peut être une infraction de droit général?

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.