interrogatoire enfant de 6 ans

Publié le 08/09/2010 Vu 2116 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/09/2010 18:14

Bonjour,
Ma petite fille (6 1/2 ans)a été interrogée dans sa cours de récré le jour de la rentrée par un gendarme en uniforme qui a pénétré sans se présenter à quiconque dans la cours de l'école primaire et a demandé aux élèves de leur indiquer ma petite fille, ce qu'ils ont fait. Après quoi ils ont couru prévenir la directrice qui est intervenue !
En attendant, ma petite fille a eu peur et s'est bloquée (selon les dires de la directrice elle-même), elle ne parlait plus et était toute pâle...
il s'agissait pour le gendarme de l'interroger sur
1- le nom de famille de son père
2- savoir si elle savait où étaient ses camarades, fils et fille de l'actuelle concubine de son père.
Ces enfants n'ont pas été scolarisés à la rentrée et le père a porté plainte apparemment.
(note: le père des enfants non présentés avait vu ma fille le matin et ne lui avait rien demandé)
Il s'agit selon moi de non restitution d'enfants, ce qui ne regarde pas les autres enfants, surtout de cet âge et dans leur école.
Depuis, les autres enfants, et leurs parents (les gens sont toujours aussi gentils) la montrent du doigt car personne ne sait pourquoi le gendarme est venu l'interroger, pour tout le monde elle a juste eu à faire avec la police!
De plus, il lui a parlé d'enlèvement alors qu'elle même , quelques années plus tôt, a été victime de l'enlèvement par son père qui n'avait aucun jugement l'autorisant à recevoir les enfants qu'il n'avait pas reconnus mais qu'il ne voulait plus rendre (il les avait emmenés à 650 km et scolarisés, leur prétendant que leur mère ne voulait plus les avoir).
Elle reste donc perplexe et assez bouleversée.
La directrice a essayé de faire de son mieux pour que le gendarme la rassure et il a été remis à sa place car elle a "la garde" des enfants et en est responsable.
Le même gendarme a ensuite téléphoné à ma fille (leur mère) sans autre préambule que ce qui va suivre:
"- vous avez une jolie petite fille
je lui ai dit qu'elle avait de jolies couettes...
-qui êtes-vous ?
-je suis de la gendarmerie
-quel rapport avec ma fille ?"
Ne sachant pas de quoi il s'agissait, elle s'est crue dans un film d'horreur le temps d'un instant, ce sont les dialogues des kidnappeurs, pas des gendarmes sensés être les gentils...
Les gendarmes qui jouent les cowboys
et les gens qui en peuvent rien dire car dans les petites villes, ils auraient tôt fait de lui faire (à ma fille et ma famille) des tas d'ennuis...
Le gendarme avait-il le droit d'agir de cette façon ?

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.