Plainte pour faux et usage de faux

Publié le Vu 189 fois 0 Par Droopygemini
20/04/2019 16:02

Bonjour,

Un ami a porté plainte contre son ex-compagne qui a contracté 2 crédits en son nom (5000 et 2000 euros) après leur séparation en 2014. Il en a été informé en recevant des appel de Cétélem lui demandant de procéder au remboursement des crédits.

L'argent a été versé sur son compte à elle (malgré ce qu'elle a affirmé, que l'argent était sur le compte commun). Un expert en graphologie a confirmé qu'elle avait imité sa signature.

Après 2 ans de procédure, la plainte a été classée sans suite pour "infraction insuffisamment caractérisée".

Dans son audition elle aurait justifié ces crédits disant devoir payer des frais de crèche et d'école mais n'a pu justifier dans un tableau excel que 1500 euros liés à ces remboursements. Elle a aussi affirmé avoir informé son ex de ces crédits. Elle se défend en disant ne pas avoir eu conscience que cela pouvait lui porter préjudice, vu qu'elle avait déjà imité sa signature lorsqu'ils étaient ensemble.

L'avocate de mon ami lui a dit qu'il pouvait donner suite. Ce qui lui couterait ...encore... 1200 euros de frais d'avocats, 200 et quelques d'huissier, et 3000 euros qui correspondraient à une "caution", rendue en fin de procédure si le dossier n'est pas considéré comme abusif.

Au vu des éléments, est-ce que cela pourrait être considéré ainsi?? Est-ce que parce que c'est une mère de famille célibataire et qui a su tirer les bonnes ficelles pour se déclarer en surendettement, cette seconde procédure est vouée à l'échec??

J'avoue être sidérée par ce genre de conclusion vus les éléments contradictoires concernant les déclarations de son ex compagne... Mais j'imagine que ce sont des choses courantes.

Je vous remercie pour votre aide, Dernière modification : 20/04/2019 - par Droopygemini

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BARRE

Droit pénal

5 avis

Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Le Jollec

Droit pénal

9 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.