Je suis victime d'un témoignage de policier

Publié le 06/06/2015 Vu 913 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

06/06/2015 21:09

Bonjour,
Pour mon problème, j'ai déjà contacté un avocat mais je ne suis pas rassurée.
Dépressive depuis 11 ans, les médicaments ne me faisaient plus effet. Je me retrouvée toute seule avec un adolescent qui en grandissant n'a fait que reproduire les agressions verbales et agressives qu'il a vu en mon encontre, vue que je ma suis retrouvée isolée (sans famille et sans amis au milieu de la famille de son père). je suis d'origine marocaine, donc typée, mais je n'ai jamais considérée cela comme handicape!!!
Avec son père nous nous sommes séparés, mais j'avais quitté quitté mon travail de professeur de l'enseignement supérieur. Je suis donc devenue complétement dépendante!!!
Le vendredi 25 avril je me sentais complétement inutile...J'avais la sensation d'avoir cru en ce qui n'existe pas....J'ai avalé mes tonnes de cachets et j'ai bu de la bière forte, mon intention était de mourir...
Mon fils qui auras 18 ans le 21 juillet et venu me demander de l'argent et quand j'ai refusé, il a commencé à m'insulter dans ma chambre...."sale putte" Sans réfléchir (j'en étais incapable) j'ai une bombe repassage facile que j'avais utilisée le matin même pour lui repasser ses vêtements (Monsieur occupe toute la maison quanq il est là, je suis dans ma chambre)
Il est revenu et il y avait du sang!!! J'ai paniqué!!
Il a appelé son père qui ne le voit qu'un heure par semaine et qui ne s'en occupe jamais. Les ponpiers sont venus. 8 points de sétures!!!
Le père et mon fils sont revenus, sous l'effet des médicaments, l'alcool, et l'angoisse, je ne savais pas comment agire...Ils m'ont frappée et pour me défondre j'ai cassé une assiette et je suis montée dans ma chambre. Pas possible!! Ils avaient appelé la police...Quartires nords de Marseille, j'étais dans mon lit, ils m'ont insulté (j'ai dû répliqué). Dans la voiture de police, un policier continuait à m'insulter "je ne sais pas comment il pu épouser un salle putte pareille" tout en disant cela, il maintenait ma bouche fermée en appuiyant avec les deux mains, je n'arrivais plus à respirer alors je l'ai mordu, mais que le gant...Le lendemain, l'officier qui m'a interrogée, était agressive (parti pris) Unehumiliation pareil!! "j'ai vu votre fils" Mais c'est moi qui l'ai élevée!! et seule!!!
Je suis convoquée pour reconnaître des insultes envers les policiers (des insultes que j'avais hante à lire et encore moins à dire) des adjectifs que je n'utilse jamais....Je précise que 58 ans et j'ai un handicape de l'épaule gauche de 10%....Comment pourrais-je opposer résistance et sans armes à deux jeunes policiers d'autant plus qu'ils m'ont trouvée dans mon lit?
Pour ceux ou celles qui lisent ma question, sachez qu'il y a vint ans, j'ai épousé mon mari et que j'ai tout sacrifié pour donné une bonne éducation à mon fils...Ereur!! Personne n'est à l'abri!!!
Si vous pouvez m'aider, je vous remercie d'avance sinon, gardez vos jugements pour vous Merci

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.