Trop grandes "libertés" d'un médecin

Publié le 06/12/2018 Vu 1551 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

05/12/2018 13:05

Bonjour,

Je viens à vous car je rencontre actuellement des difficultés.

Je vais vous résumer brièvement l'histoire pour que vous puissiez avoir un aperçu global de l'histoire :

- J'étais amoureux d'une fille que j'ai courtisée pendant 6 mois,
- Cette fille répondait favorablement à la cour que je lui faisais à coups de messages explicites du genre "Je t'embrasse", "Je vais bientôt venir avec toi", etc...
- Après ces 6 mois de "séduction", elle m'a informé qu'elle avait un petit copain et qu'elle préférait que je laisse tomber,
- J'ai fait une dépression, j'ai demandé à être interné en hôpital psychiatrique où j'ai côtoyé des personnes dépressives comme moi, victimes de deuils, chocs sentimentaux, chagrin d'amour, etc...
- J'ai réussi à aller mieux, à coups d'antidépresseurs, et surtout de sport. On peut dire que c'est le sport qui m'a sauvé. Je fais 2 heures par jour, et même si je me sens encore un peu "fragile", il est clair que le sport contribue de manière plus que conséquente à l'établissement de mon mieux-être,
- Une fois que j'ai réussi à stabiliser mon moral, je suis allé trouver le petit copain de la fille qui avait joué double jeu avec tous les 2, et je lui ai appris qu'elle se laissait séduire par d'autres mecs alors qu'elle était en couple avec lui,
- Son petit ami s'est séparé d'elle,
- Elle a tenté pendant plusieurs mois de se servir de moi comme "bouche-trou", en se créant des faux comptes sur # Réseau social # avec comme photos de profil des filles en string, et en m'inondant d'appels anonymes et de mails émanant de fausses messageries, ceci à dessein que je me mette en couple avec elle,
- Je suis allé déposer plainte,
- Cette fille continue à faire pléthore de "mauvais coups" : venir sonner chez moi en pleine nuit, enfoncer des trombones dans la serrure de ma boîte aux lettres, etc... La dernière chose en date a été de demander à son père qui travaille dans le milieu médical (il est gynécologue) de demander à ses confrères du même milieu de faire pression sur moi. Il a donc demandé à l'un de ses amis, psychiatre, d'envoyer des infirmiers à mon domicile en prétextant que c'était moi qui harcelait sa fille. J'ai expliqué la situation en cours à ces messieurs, les ai informés de la procédure judiciaire qui était en cours à l'égard de cette fille, et ils se sont naturellement eux aussi retournés contre le père de cette dernière et contre le médecin qui les avait envoyé à mon domicile (bien que je ne sois pas sûr à 100 % que ce dernier soit impliqué dans le coup. Enfin, je sais que c'est lui qui a donné l'ordre d'envoyer les infirmiers chez moi, mais je pense qu'il n'était pas au courant de la situation).
- J'ai appelé le père de la jeune fille en lui disant que ce qu'il venait de faire était illégal, et qu'abuser de sa fonction pour régler des problèmes personnels était passible de poursuites. Il m'a répondu "Vous n'aviez qu'à venir avec ma fille"...

Alors voici ma question :

Est-ce que cela est pénalement répréhensible de faire usage de ses fonctions pour régler des problèmes d'ordre personnel ?

Par exemple, ma mère, qui travaille en banque, a un jour "espionné" son beau-fils, en examinant ses comptes bancaires alors que ce dernier possède son compte dans une autre banque. Bref, c'est mal. Et bien évidemment je n'ai pas porté plainte contre ma mère car cette histoire ne me touche pas, mais je sais clairement, de manière objective, que ce qu'elle a fait est illégal, et je ne me suis pas privé de lui expliciter.
Alors, dans la même veine, est-ce qu'un gynécologue peut téléphoner à un de ses amis psychiatre pour lui demander : "Hey salut, je rencontre des problèmes avec un jeune garçon. Pourrais-tu envoyer des infirmiers chez lui ?"
Est-ce légal ? Un médecin peut-il abuser de son pouvoir et de son influence à ce point-là ?
Un médecin (le psychiatre), peut-il sur simple demande, ou selon son bon vouloir, faire déplacer des agents gouvernements, sans s'en être préalablement référé à ses supérieurs hiérarchiques, ou après avoir établi un "conseil" pour prendre des décisions légales ? Etc...
Un gynécologue a t-il le droit des prendre des initiatives aussi conséquentes et délétères après avoir agi de son propre chef et à des fins personnelles ?


C'est des histoires un peu louches, non ?

Enfin, c'est comme si un boucher téléphonait à un de ses amis lui aussi boucher afin de fournir de la mauvaise viande à un client, ou comme si un commerçant demandait à l'un de ses collègues de ne pas vendre tel ou tel produit à tel ou tel client... Bref, je me comprends.

Est-ce un délit ? Si oui, comment cela s'appelle t-il au niveau délictuel ? Quels articles puis-je invoquer pour leur signifier leur écart de conduite (au gynécologue et au psychiatre) ?

Je suis sur ce forum seulement pour obtenir des renseignements, pas pour recevoir des leçons de morale, ou des recommandations de personnes me conseillant de régler les choses à l'amiable. Je fais seulement appel à votre professionnalisme.

En vous remerciant pour votre compréhension.

Bien à vous.

06/12/2018 12:12

Bonjour,
Il faut signaler ces méthodes au conseil départementale de l'ordre des médecins en déposant plainte contre ces deux praticiens .
Il faut également verser ces informations à votre plaint d'origine.
Demander une consultation gratuite avec un avocat de la maison de justice de votre quartier .
Si nécessaire ,déposez plainte par écrit auprès du procureur de la république pour harcèlement moral ,avec constitution de partie civile .
Montez un dossier très complet ,un juge d'instruction sera nommé .
Amicalement vôtre
suji KENZO

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la santé

1434 avis

249 € Consulter
Me. BERNON

Droit de la santé

113 avis