Resiliation mutuelle d'entreprise

Publié le 22/09/2008 Vu 4860 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

22/09/2008 01:14

Bonjour,

Je cotise à la mutuelle de mon entreprise depuis 7 ans. Lorsque ma femme est entrée dans son nouveau travail, elle a été obligée de souscrire à la mutuelle qui était liée à cette entreprise.
Cette deuxième mutuelle est plus cher et rembourse moins bien. Nous voudrions s'en séparer.
Or personne du comité d'entreprise ne pense cela possible à cause d'une obligation qui ne pourrait être levée.
Nous sommes particulièrement agacés du caractère obligatoire d'une telle dépense.
Même si cela représente un complément d'indemnisation lors de soins, le calcul sur l' année 2007 avec 7 couronnes dentaires n'est pas valables.(65 euros de cotisation pendant 12 mois pour 600 euros de remboursement complémentaire!!!).
Existe-t-il un texte de loi qui me donnerait raison?
Le simple fait que l'accord mentionne que tout les salariés doivent-y recourir ne doit pas faire force de loi.
Merci de votre aide.

Thierry

22/09/2008 18:21

Bonjour,
J'ai frequement recontré ce problème lorsque j'étais en activité, étant au comité d'établissement.
Le fait à une entreprise de faire adhérer OBLIGATOIREMENT ses salariés à une mutuelle ne permet à personne d'y déroger à partir du moment où le contrat d'embauche a été signé par les deux parties.

Cet accord entre une mutuelle et une entreprise permet d'avoir des tarifs plus bas que si l'adhésion était facultative.
Alors que faire ?
La seule solution viable que je connaisse est la suivante:
L'un des époux, celui dont la mutuelle est la plus favorable, continue son adhesion au titre de la famille (les deux epoux et les enfants). Le conjoint exige de son entreprise d'adherer à sa propre mutuelle au titre de sa seule personne (comme si il était célibataire). Cela a pour effet de minimiser au maximum les cotisations du conjoint, car la cotisation d'un celibataire sur une mutuelle obligatoire après la part et l'entreprise, puis celle du comité d'entreprise est en générale très peu élevée.
J'ose espérer vous avoir aidé...... Claude (cl0141@freesurf.fr)

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la santé

1434 avis

249 € Consulter
Me. BERNON

Droit de la santé

113 avis