Interdit de se contredire au détriment d'autrui ?

Publié le 07/04/2021 Vu 136 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

07/04/2021 18:19

Bonjour,



Le défendeur m'a opposé une fin de non-recevoir lors de notre audience de mise en état.

Et m'a proposé une somme d'argent à titre de dédommagement tout de même.

Cette fin de non-recevoir a été refuté très facilement.



Mais des mois plus tard, il m'en oppose une autre. Au regard du défaut de qualité à agir.



Or, celui-ci n'en a absolument pas fait état auparavant, pourtant notre affaire à cours depuis de nombreux mois, de plus devant le JME, il m'avait même proposé de l'argent.



Ces manoeuvres ne tombent-elle pas sous le coup de l'interdiction de se démentir au détriment d'autrui ? Venir devant le JME, proposer une somme d'argent, n'est-ce pas bel et bien reconnaitre que le demandeur avait qualité à agir ? De plus, celui-ci se base sur des éléments dont il avait connaissance depuis très longtemps via les pièces communiquées officiellement.



Les fin de non-recevoir ne doivent-elles pas être soulevées simultanément devant le JME ?

Les fins de non-recevoir tardives ne doivent-elles pas être sanctionnées ?

07/04/2021 19:11

Bonjour,

Même si le fait que la partie adverse vous ait fait une proposition peut être souligné, il ne faut pas confondre l'audience de conciliation et d'orientation avec celle de Jugement pour laquelle elle peut apporter des élements nouveaux...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.