Je pense qu'il y a une erreur de procédure dans mon licenciement.

Publié le Vu 759 fois 1 Par FIOLUK
15/10/2014 09:20

Bonjour

voila je vais être licenciée (économique)au 31 octobre 2014 car l'agence de marseille ferme pour raison économique.J'ai reçu un premier courrier en LR/AR me proposant les postes a l étranger et un deuxieme courrier concernant les postes en france. J'avais donc jusqu'au 13/10 pour répondre a ce deuxième courrier. j'ai répondu le jeudi 09/10 or entretemps la Direction a formulé un courrier aux clients datant du 07//10 et les ont envoyer le 10/10/14 les informant de la de la fermeture de marseille qu a compter du 22/10 l agence de Marseille ne sera plus opérationnelle!! et que les clients seront donc rattachés a l'agence de NICE deux A
Or il m avait proposé le poste d'assistante à Nice (car je suis prioritaire!!!)et j'avais jusqu au 13/10 pour répondre!!!!!! Ont ils le droit de procéder comme ils l'ont fait c'est à dire d'envoyer les courriers avant ma réponse !!!!! et de muter une salariée de Lyon sur Nice opérationnelle le 22/10!!!!!

dans l'attente

cordialement

lydie alduy

15/10/2014 11:44

Bonjour,
Il me paraît incontestable que de toute façon l'agence de Marseille devait fermer et que donc l'employeur pouvait prévenir les clients sans attendre votre réponse...
En revanche, le fait de ne pas attendre votre réponse pour pour muter une autre salariée sur un poste qui vous a été proposé en reclassement peut être contestable mais il faudrait savoir si vous avez accepté ce poste...
D'autre part, il semble aussi que le délai de prévenance soit court si l'employeur savait avant qu'il allait fermer l'agence de Marseille...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. JANVIER

Droit du travail

20 avis

Me. CARETTO

Droit du travail

98 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.