Question sur procédure abusive employeur

Publié le 09/05/2017 Vu 730 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

09/05/2017 15:43

Bonjour à toutes et à tous

Je me permet de solliciter votre aide suite à un événement qui s'est produit ce matin au travail de ma femme.

Elle est embauchée en CDI cadre depuis juillet 2016 en tant que directrice régionale pour une maroquinerie (elle gère 5 boutiques).

Ce matin, elle rentrait d'une semaine de vacances et son boss lui avait envoyé un texto ce week end lui disant qu'ils se rejoignaient à la boutique de Marseille ce matin.

Arrivée au boulot, son boss lui annonce qu'il met fin à son contrat, et qu'elle doit rendre voiture, téléphone et pc sur le champ en échange d'une lettre manuscrite, ce qu'elle a evidemment refusé. Elle lui a demandé de lui faire parvenir une lettre recommandée avec AR la prévenant d'un entretien préalable au licenciement (la procédure classique quoi).

Il a refusé en lui disant qu'une lettre manuscrite suffisait. Je l'ai donc rejoint en espérant arrondir les angles et expliquer à son boss que la loi francaise imposait un déroulement bien précis et qu'il fallait le respecter, dans l'interet de tout le monde (la marque est espagnole et lui aussi). Il s'est braqué , m'a hurlé dessus en a menacé de porter plainte pour le vol du matériel (voiture + tel).

On est donc rentrés à la maison, et il a rappellé une heure apres (en ayant appellé la RH auparavant). Il lui propose une rupture conventionnelle et lui communiquera le montant proposé en fin d'apres midi.

Important : Son boss a envoyé un mail à toutes les boutiques en précisant que me femme ne faisait plus partie de la société et n'était plus leur supérieur aujourd'hui à midi.

J'en viens donc apres ce long pavé à ma question :

Que doit elle faire demain matin ? Aller bosser quand même pour éviter d'avoir une absence injustifiée ? se mettre en arrêt en attendant de voir ce qu'ils lui proposent ?

Merci à vous tous pour votre future réponse, je vous embrasse fort !

09/05/2017 17:00

Bonjour,
La salariée n'est pas obligée d'accepter la rupture conventionnelle, c'est donc à elle de savoir si elle veut envoyer une lettre recommandée à l'employeur relatant ce qui s'est passé et lui indiquant qu'elle reste à sa disposition à son domicile, lettre dont elle peut envoyer un double immédiatement par mail ou se présenter à son travail pour exiger un écrit qu'elle aurait pu accepter initialement pour engager un recours...
On ne se met pas en arrêt de travail mais c'est le médecin traitant qui peut en prescrire un si l'état de santé le Justifie sachant que la collectivité n'a pas à payer lorsqu'il est de complaisance mais qu'il y a le Conseil de Prud'Hommes pour réparer les préjudices...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis