Rupture abusive periode essai

Publié le 14/03/2016 Vu 1247 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

14/03/2016 11:20

Bonjour, j'étais en CDi depuis 8 ans dans un cabinet de conseil et ai été embauché par une banque pour réaliser la meme mission de support technique. La banque a mis un terme à ma période d'essai de 6 mois au bout de 5 mois. Mes compétences techniques n'ont jamais été remises en cause (bonne évaluation écrite au bout de 3 mois), mais en raison du manque d'activité (indépendant de ma volonté car je suis une fonction support), la banque a mis un terme à ma période d'essai. Le poste n'a pas été remplacé et mes anciens collègues se partagent mon travail.
Question : dans la mesure où j'ai quitté un emploi confortable, et que j'ai été "licencié" pour des raisons indépendantes de ma volonté (manque d'activité), et que le poste n'a pas été remplacé, que puis je faire ? prud'hommes pour aller chercher quelques mois de salaire ?
Merci par avance pour votre retour.
Cordialement,
Jean

14/03/2016 13:41

Bonjour,
Il faudrait que vous puissiez apporter devant le Conseil de Prud'Hommes les éléments prouvant que vos compétences professionnelles ne sont pas en cause et qu'en fait c'est une procédure de licenciement qui aurait dû être engagée...
Je présume qu'il s'agissait d'une période d'essai renouvelée pour la même période, dans ce cas, il faudrait savoir si vous y avez donné votre accord expressément...
Par ailleurs, l'employeur a dû respecter un délai de prévenance d'un mois lors la rupture de période d'essai...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

14/03/2016 17:50

Bonjour et merci pour votre réponse. Il s'agissait d'une période d'essai de 6 mois, donc il n'y a pas eu de renouvellement nécessaire. J'ai juste une copie de mon entretien de mi-période d'essai (à 3 mois environ) qui montre que mes compétences ne sont pas mises en cause. Le délai de prévenance de 1 mois a été respecté mais je ne pense pas qu'il y ait de lien ?
Sinon je ne vois pas d'autres moyens de ménager des preuves sauf à recueillir des témoignages mais je doute que mes anciens collègues se mouillent là dessus :)
Est-il préférable de se faire accompagner par un avocat ? et à quel cout ?
Merci bcp

14/03/2016 18:09

Si le délai de prévenance n'avait pas été respecté, cela aurait pu faire l'objet d'une demande supplémentaire...
Une période d'essai de 6 mois est exceptionnelle et ne peut concerner qu'un poste de direction...
C'est à vous de voir si vous pensez devoir prendre un avocat, ce qui peut être à conseiller, les honoraires étant libres, je ne peut pas vous indiquer un montant mais si vous le faites, je vous conseillerais de conclure une convention dès le début...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1434 avis

249 € Consulter