Utilisation détournée de la période d'essai

Publié le 13/02/2017 Vu 1032 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

13/02/2017 11:26

Bonjour,

Une SSII m'a débauché me faisant écourter mon préavis dans mon ancienne société et prendre des vacances afin que je sois disponible au 15 mars . Soit une perte sèche financière de 3 mois de préavis.
Un contrat a été signé pour démarrer au 15 mars .

Auparavant ( donc avant la prise de poste dans ma nouvelle société ) cette SSII m' a fait passer un entretien chez un client ou malheureusement je n'ai pas été retenu .

Peut-il y avoir une rupture immédiate de la période d'essai au 15 mars par l'employeur alors que précisément je n'aurais en aucun cas exercé mes compétences et donc pas été mis en situation d'exécuter le travail.

Je pense avoir été utilisé comme variable d'ajustement par rapport au marché de la part de cet employeur.

N'y a t-il pas là un détournement de la période d'essai et une utilisation abusive de celle ci par mon futur employeur ?

Un grand merci pour votre aide.

13/02/2017 11:50

Bonjour,
Je ne vois pas en quoi la prise de congés payés puisse écourter un préavis puisque pendant ceux-ci vous n'êtes toujours pas libre de tout engagement et qu'au contraire lorsqu'ils sont prévis avant son début, ils en prolongent le terme...
Effectivement, si l'employeur rompait la période d'essai dès le premier jours, on pourrait penser qu'il n'aurait pas eu le temps de tester vos compétences professionnelles et s'il y a promesse d'embauche à laquelle il ne donnerait pas suite, vous pourriez lui réclamer des dommages-intérêts fonction du préjudice subi...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

13/02/2017 12:19

Merci pour votre réactivité. Je me suis mal exprimé concernant la réduction du préavis avec les congés payés.

Pour simplifier le nouvel employeur a voulu que je sois disponible le plus rapidement possible donc mon préavis a totalement été écourté et mon ancien employeur a souhaité de son côté que je prenne quelques jours de vacances avant de partir.

Au final on pourrait résumer que mon nouvel employeur a agi par anticipation en présumant qu'un client m'accepterait. Il a mis toutes les chances de son côtés mais au final je me retrouve avec un contrat qui prendra bientôt effet sans client à la clé d'où mon inquiétude concernant une rupture potentielle pendant la période d'essai.

Est ce plus clair ?

13/02/2017 13:16

Je reste toujours perplexe sur l'intérêt que l'employeur vous impose de prendre des congés payés juste avant de partir plutôt que de vous les indemniser dans le solde de tout compte...
C'était déjà clair sur vos suppositions que la période d'essai puisse être rompue par l'employeur dès son début et je vous ai répondu...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1434 avis

249 € Consulter