Communication sur Viadeo sur souhait de partir : faute ?

Publié le Vu 639 fois 2 Par Lancelo
30/10/2014 15:58

J'ai communiqué un souhait de quitter ma société sur Viadeo. Je suis commercial et des clients sont dans mes contacts, tout comme des employés de ma société.

Mon chef me dit que c'est une faute : manque de loyauté envers mon employeur et envisage des sanctions...

J'ai simplement indiqué : en recherche de nouvelles opportunités sur ma page...

Puis vu la réaction je l'ai retiré au bout de 24h.

Suis attaquable ?
Je n'ai pas dénigré ma société / juste indiqué de fait que je pouvais partir...

Votre avis ? Expérience ?

30/10/2014 19:50

Bonjour,
Il ne semble pas que vous ayez failli à une obligation de discrétion si clients et collègues sont d'accord...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

31/10/2014 15:55

Bonjour,

Le fait d'indiquer que vous recherchez de nouvelles opportunités ne constitue pas selon moi une faute ni une violation de votre liberté d'expression d'ailleurs, l'indication fut-elle publique. Le grief tiré du manque de loyauté n'est pas applicable à votre cas, à moins que la jurisprudence change sa vision de l'obligation de "loyauté", mais j'en doute.

La jurisprudence a déjà jugé que le fait pour un salarié d'indiquer devant un client de l'employeur sa volonté de "démissionner" (ce qui est plus fort encore que la recherche d'opportunités) ne constitue pas une faute justifiant un licenciement...
__________________________
Cordialement.

***
Avocat à la Cour
Chargé d'enseignement à l'université
Consultant auprès d'avocats au Conseil d'état et à la Cour de cassation


***

contact : hc-avocat@outlook.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. JANVIER

Droit du travail

20 avis

Me. CARETTO

Droit du travail

97 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.