Demission et periode de préavis

Publié le 14/01/2016 Vu 775 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

14/01/2016 18:44

Bonjour,

Je travail en tant que "hote de caisse" le weekend en CDI.
J'ai annoncer ma demission a mon employeur le 26 decembre, on ma dit qu'il fallais OBLIGATOIREMENT une lettre recommandée.
Je n'ai pu l'envoyer que le 12 janvier.
Mon employeur avais t il le droit de m'obliger a envoyer une lettre recommandée? Je lui ai proposer de faire 2 exemplaires et de lui en remettre un en main propre, et l'on signe les deux, il a refuser...

Je suis donc censer travailler jusqu'au 14 février...
Or je doit absolument partir avant. La personne s'occupant des emplois revenant de vacances uniquement lundi, je saurais si une rupture a l'amiable avant le 14 février sera possible.

Au cas ou ca ne l'est pas, mon employeur refuse que je prenent mes jours de congés pendant la période de préavis. En a t il le droit?

Sinon, si je fais un abandon de poste pendant ma période de préavis a part lui verser une compensation pour les jours non travailler je risque autre chose?

Dernier chose, je suis au courant de plusieurs pratiques illégale de mon employeur, en cas de refus de sa part de m'accorder un départ avancé, je souhaite sérieusement le dénoncer a l'inspection du travail. Est ce que ca sera toujours possible ou a partir du moment ou j'ai donner ma démission je ne peux plus entreprendre d'action juridique pour des droits qui ont été bafoué pendant ma période de travail?

Merci d'avance et merci énormement aux personnes qui pourront m'aider

14/01/2016 21:07

Bonjour,
A priori, l'employeur n'est pas obligé d'accepter de signer une décharde et la Convention Collective applicable prévoit peut-être même qu'elle doit être notifiée par lettre recommandée avec AR...
Une fois le préavis commancé aucune des parties ne peut imposer à l'autre la prise de congés payés qui ne sont pas prévus avant et lorsque c'est le cas, ils en repoussent d'autant le terme..
L'abandon de poste est toujours une très mauvaise méthode et tant que le préavis n'est pas terminé, vous n'êtes pas libre de tout engagement et ne pouvez donc pas être embauché par un autre employeur, celui que vous auriez quitté ainsi pourrait vous réclamer des dommages-intérêts fonction du préjudice subi par l'enteprise et même demander au nouveau de cesser cette situation de déloyauté...
Tout dépend sur quoi porte les illégalités et si elles vous concernent mais ce n'est pas l'Inspection du travail qui pourra les réparer mais le Conseil de Prud'Hommes que vous pouvez saisir dans le délai de la prescription...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

14/01/2016 21:14

Bonjour,

merci pour votre réponse.

Pour les illégalitée il y a entre autre une visite médicale non passée. Ca c'est les illégalitée autour de moi après j'ai été témoin de nombreux infractions au niveau du magasin en lui même (des employés qui font 60h par semaines, des règles d'hygiene pas toujours respecter, des tarifs affiché très souvent différent du tarif payer..)


Le soucis c'est que je ne pourrais pas faire valoir ces arguments lors de la négociation pour rompre le contrat en avance car j'ai peur d'être accusé de chantage...

Une autre question me viens, si je rate "uniquement' un jour de travail pendant la période de préavis (sans aucune excuse 'valable' legalement) cela peut être considéré comme de l'abandon de poste?
Pour ce qui est de ne pas pouvoir postuler dans d'autre boulot pendant la durée de l'abandon, pas de soucis, je suis étudiant et je doit me concentrer sur mes études

merci en tout cas!

14/01/2016 21:20

Un jour d'absence, elle serait déjà apparemment injustifiée mais si vous revenez travailler, il ne s'agirait pas d'un abandon de poste...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.