Trop perçu demandé après démission de l'éducation nationale

Publié le 08/12/2011 Vu 2321 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/12/2011 17:33

Bonjour à tous,

J'ai récemment démissionné de mon poste de maître auxiliaire dans un collège de ma région (le nouveau contrat est un CDI). Ce poste était en temps complet et j'ai attaqué le lundi 5 septembre 2011 (+ prérentrée le 2 mais je ne sais pas si elle est comptée comme jour travaillé) pour terminer le vendredi 21 octobre 2011, soit 7 semaines pleines de travail. Par ailleurs, j'ai attaqué mon nouvel emploi directement après le 24 octobre.

Le problème est que le rectorat n'a pas pris en compte ma démission au moment de verser mon salaire qui incluait apparemment la dernière semaine d'octobre. Aujourd'hui, il me réclame le trop perçu...

Ce qui me surprend dans ma situation, c'est que je n'ai pas signé de contrat de travail mais seulement un PV d'installation (équivalent au contrat de travail?), et je n'ai reçu aucune fiche de paye. Je ne sais donc pas si les heures supplémentaires ont été prises en compte dans le paiement de mon salaire.

Je précise que ma démission a pris effet le soir des vacances scolaires.

Dans le cas d'une démission d'une poste de maître auxiliaire, suis-je en droit de demander la prime de précarité et la prime de congés payé?

Que me conseillez-vous de faire? Je suis un peu perdu...

Merci d'avance pour vos réponses Dernière modification : 08/12/2011

08/12/2011 22:29

Bonjour,
De toute façon l'indemnité de précarité n'est jamais due quand la rupture est à l'initiative du salarié et de plus elle n'existe pas pour les contrats de droit public...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. BERNON

Droit du travail

82 avis