Avenants décalant le début de CDI

Publié le 27/04/2010 Vu 2721 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

26/04/2010 15:42

Bonjour,

Je suis jeune diplômé et j'ai signé un CDI dans une boite de prestation. Or, cette boite m'a embauché au profil et non pas à la mission. Le CDI signé devait prendre effet 30jours après la signature, soit le 15 mars.

A cette date, les commerciaux ne m'avaient toujours pas trouvé de mission et l'on m'a demandé 2fois de signer un avenant décalant la date de début de contrat de 2 semaines (soit un mois supplémentaire).

Elle m'a ensuite fait rentrer en période inter-contrat, en me précisant que celle-ci ne pourrait pas excéder 2semaines, dans 4jrs maintenant, et qu'elle me conseillait de commencer à chercher ailleurs.

En plus de ça, la boite m'a payé depuis la date "normale" de début de contrat, vient de s'en rendre compte et m'a donné rendez-vous demain. Je cherche donc quelques renseignements pour ne pas me faire (ou refaire?) avoir en signant les documents que l'on pourrait me présenter. De plus, je n'ai plus la totalité de cet argent vu qu'ils m'ont demandé de démissionner de mon ancien CDI à temps partiel (travail que j'avais en étant étudiant) pour pouvoir signer le leur...


Ces avenants étaient-ils légaux?

Sont-ils tout de même en droit de me réclamer l'argent sachant que l'erreur vient de leur administration et que j'ai reçu une fiche de paye?

Ont-ils la possibilité de le récupérer indirectement?

Etant donné que je suis en période d'essai et réellement chez eux depuis 2 semaines, y a t-il des conséquences ou un piège à éviter s'ils me demandent de démissionner au lieu de me renvoyer?

Merci d'avance pour vos réponses

26/04/2010 23:02

Bonsoir,
Surtout ,vous ne remboursez rien et ne démissionnez pas ,pour moi ,votre contrat commence bien le 15 mars et tout le reste n'est que machination et abus de droit .Donc ne cédez pas .
Tenez nous au courant .
Amicalement vôtre
suji Kenzo

27/04/2010 14:15

Bonjour,

Dommage que je n'ai pas vu votre message hier soir j'aurais eu un argument supplémentaire au sujet des avenants...

J'ai eu le rendez-vous ce matin, et la proposition d'arrangement faite n'arrangeait qu'eux...

En gros ils se sont rendu compte qu'il me payaient suffisamment tôt prendre en compte le 2ème avenant, donc pour eux je n'ai commencé que le 12 avril, et il font une régul de ce qu'ils m'ont payé avant sur le salaire de ce mois, soit un salaire pour le mois d'avril de 60 euros. De plus ils devraient mettre fin à ma période d'essai demain pour respecter les 48h et me faire finir vendredi.

Je leur ai exprimé mon désaccord en leur disant que certes ils sont en droit de me réclamer l'argent car je n'ai pas eu le temps d'effectuer de mission pour eux, mais que si l'on trouve pas un arrangement qui me permet de me retourner, je vais faire appel aux prud'hommes pour préjudice car ils m'ont fait quitter un CDI en me faisant signer un contrat, et un mois après la date normale de début, je n'ai toujours rien et me fais virer. Je devrais avoir une autre proposition en fin de journée...

De plus, on a croisé un commercial juste avant de prendre l'ascenseur pour partir, et celui-ci a peut-être une mission pour moi qui commencerait rapidement. Cela pourrait être intéressant de rester le temps de chercher autre chose, mais j'ai peur d'une part de me faire avoir sur le mois d'avril en gardant 60 euros de salaire (financièrement pas possible), et d'autre part de perdre l'avantage du préjudice et de ne plus avoir aucun recours en cas d'entourloupe ultérieure...

Avez-vous un conseil à me donner?

Merci

Matthieu

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.