Licenciement abusif Que faire?

Publié le 23/05/2023 Vu 738 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

23/05/2023 16:06

Bonjour,

Je suis actuellement, avec une autre collegue de travail, en mise a pied concervatoire dans l'attente d'un entretien préalable a un eventuel licenciement.

Nous avons été accusées de harcèlement par une collegue qui était notre amie avant que nous commencions a travailler ensemble.

Nous avons été recu lors d'un premier entretien, afin de nous expliquer les faits et de donner notre version. Aucunes preuves ne nous a été montrées, et notre défense n'a pas été prise en compte.

A la suite nous avons recu la lettre de mise a pied.

A savoir que nous somme completement innocentes et que cette accusation n'est fondée que sur un mail rédigé par la plaignante.

Nous avons appris que des recrutements étaient en cours pour nous remplacer avant même notre entretien prévu la semaine prochaine.

Comment se défendre de ces fausses accusations durant notre entretien de la semaine prochaine ?

Nous est-il possible de demandé une annulation de la mise a pied conservatoire et le paiement de celle-ci ?

Merci pour votre Aide

Juliette Marie. Dernière modification : 23/05/2023 - par Chaber Modérateur

23/05/2023 16:57

Bonjour,

Je vous conseillerais déjà l'une et l'autre de vous faire assister lors de l'entretuien préalable de préférence par un Représentant du Personnel ou, en absence dans l'entreprise par un Conseiller du Salarié...

L'entretien préalable est destiné à recevoir vos explications et il est surprenant qu 'il y ait déjà eu lieu à moins que ce soit dans le cadre d'une enquête...

Ce n'est que si vous n'êtes pas licenciées pour faute grave que vous pouvez exiger le peiement de la période de mise à pied conservatoire sachant que s'il en est saisi le Conseil de Prud'Hommes devrait contrôler si le pouvoir disciplinaire de l'employeur à donné lieu à une sanction appropriée...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

23/05/2023 18:36

Merci pour votre réponse.

Nous avons demandé aux délégués du personnels de nous accompagnés, nous sommes en attente de leurs réponses.

Concernant le premier entretien il était "censé" avoir pour but de connaitre notre version des faits avant de prendre une décision. ( c'était procès déguisé)

Nous mettons tous en oeuvre pour prouver notre innocence, nous avons demandé des courriers a nos collegues de travail pour nous appuyer.

Sans preuves des accusations de la plaignante et avec les courriers de nos collegues, le licenciement devient il injustifié ?

Merci,

23/05/2023 18:54

Ce serait au Conseil de Prud'Hommes d'en décider s'il en était saisi...

Il est préférable que les attestations de vos collègues revêtent les formes prévues à l'art. 202 du Code de Procédure Civile :


L'attestation contient la relation des faits auxquels son auteur a assisté ou qu'il a personnellement constatés.

Elle mentionne les nom, prénoms, date et lieu de naissance, demeure et profession de son auteur ainsi que, s'il y a lieu, son lien de parenté ou d'alliance avec les parties, de subordination à leur égard, de collaboration ou de communauté d'intérêts avec elles.

Elle indique en outre qu'elle est établie en vue de sa production en justice et que son auteur a connaissance qu'une fausse attestation de sa part l'expose à des sanctions pénales.

L'attestation est écrite, datée et signée de la main de son auteur. Celui-ci doit lui annexer, en original ou en photocopie, tout document officiel justifiant de son identité et comportant sa signature.


__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2651 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1426 avis

249 € Consulter