Licenciement pour insuffisance professionnelle

Publié le 11/02/2011 Vu 2831 fois 10 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

10/02/2011 22:36

bonsoir,

je suis actuellement téléprospectrice dans une société de traitement de charpente depuis le 20 août 2010. dans mon contrat de travail il est stipulé que je dois prendre au minimum 3 rdv par jour et faire un chiffre d'affaire d'au moins 9000€ et que si ces clauses ne sont pas respectées celà peut etre un motif de licenciement.
bref, mon patron m'a convoquée le 25 janvier 2011 pour un entretien préalable au licenciement dans lequel il m'a annoncé qu'il me reprochait de ne pas prendre le nombre de rdv requis, en me disant que la procédure de licenciement était lancée et que donc il me restait 3 semaines - 1 mois pour remonter mes rdv, le temps que la procédure de licenciement se fasse! et je cite " si d'ici la vous remontez vos rdv on oublie tout et on déchire les papiers, si par contre c'est toujours pareil je serai obligé de vous licencier".
or j'ai reçu une notification de licenciement datée du 1er février il y a tout juste une semaine, détaillant le nombre de rdv pris par semaine de travail au lieu des 15 minimum demandés ( sachant que c'est réellement depuis le mois de novembre que mon chiffre n'atteint pas les 9000€ minimum ) et me disant que la date de première présentation du courrier ( 3 février ) fixait le départ de mon mois de préavis.
alors ma question est la suivante : est ce que réellement mon patron peut décider de tout oublier si d'ici là il considère que mon travail s'est amélioré et déchirer les papiers du licenciement? est ce que celà sert réellement à quelque chose que je me surpasse pour lui prouver que je tiens à garder mon poste ou c'est peine perdue?

en vous remerciant par avance pour vos réponses qui me seront très utiles.

ps : je précise que je suis actuellement en congés payés depuis le 7 février et que je reprend mon poste le 14 février.

Jessica Dernière modification : 10/02/2011

Modérateur

10/02/2011 22:47

Bonsoir, je ne saurai vous repondre sur le plan juridique, d'autres intervenants le feront.

Mais si pendant ce mois de "preavis" vous reussissez à decrocher vos 3 rdv par semaine et les 9000euros de chiffre d'affaires, il vous gardera peut etre, mais vous lui aurez donné raison sur la faisabilité des objectifs demandés. Et vous pouvez etre sur, que la 1ere fois où vous ne decrocherez pas vos 3 rdv journaliers, ce sera partie remise.

A vous de voir
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

10/02/2011 22:51

bonsoir,

merci pour votre réponse.

je pense aller voir mon patron directement à mon retour de congés, avec ce courrier pour qu'il me dise clairement ce qu'il attend de moi pendant ce mois de préavis.

Jessica

Modérateur

10/02/2011 22:59

Il est en train de vous faire passer un preavis pour un mois d'essai. Votre essai, vous l'avez deja fait en debut de contrat, ce qu'il vous fait n'est pas reglo du tout. C'est carrement du chantage et comme je vous l'ai dit, si vous atteignez les objectifs apres vous etre "defoncée" au travail, vous n'aurez plus jamais droit de lacher prise et d'etre toujours aussi performante. En gros, vous n'aurez plus droit à "l'erreur".

Dans tous les cas, ce qu'il vous fait n'est pas clair
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

10/02/2011 23:04

Bonjour,
Déjà la clause du contrat de travail semble litigieuse puisqu'elle prévoît apparemment un licenciement alors que c'est interdit...
Vous ne dîtes pas si vous avez été assistée lors de l'entretien préalable mais une insuffisance de résultats est très difficile à être invoquée si l'employeur ne vous a pas apporté la formation nécessaire pour obtenir les objectifs qui doivent être réalistes et réalisables...
En tout cas les congés payés reportent d'autant le terme du préavis et si l'employeur veut vous réintégrer, vous pouvez refuser...
Personnellement, je suis bien incapable de vous dire ses intentions mais normalement un licenciement est une décision suffisamment lourde pour qu'elle ne soit pas un simple bout de papier que l'on puisse déchirer mais sait-on jamais...
Je vous conseillerais en tout cas de conserver toutes les traces de la procédures par des photocopies des documents...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

10/02/2011 23:11

c'est ambiguë c'est sur...
selon l'entretien que nous avons eu le 25 janvier, j'avais encore l'occasion de "faire mes preuves" le temps que la procédure se poursuive. or, le courrier que j'ai reçu le 03 février est bien une notification de licenciement et non un simple avertissement.
pour ce qui est de ma formation, oui j'ai eu une formation lors de mon embauche. et pour ce qui est de mes congés payés, j'ai posé la semaine du 7 au 13 février donc mon prévis ne se finirait pas le 3 mars mais le 10 c'est ca?
donc si j'ai bien compris il peut toujours décidé de me réintégrer malgré le fait que je sois déja dans mon mois de préavis? et le fait de me dire que si mon travail s'améliore on oublie tout c'est pas possible, c'est bien ce qui me semblait...

de toute façon je garde tous les courriers, originaux + photocopies.

encore merci a vous.

Jessica

ps : je n'ai pas précisé que je n'ai pas été assistée lors de mon entretien préalable, mais je savais que je pouvais l'etre.

10/02/2011 23:34

Votre préavis, s'il est d'un mois, qui devait se terminer le 2 mars est donc prolongé jusqu'au 9 mars...
Il faudrait quand même vérifier sa durée à la Convention Collective applicable...
C'est un processus effectivement tout à fait étonnant et il ne m'étonnerait pas que l'employeur vous propose de vous reprendre avec un salaire moindre, mais je peux me tromper...
Tout est possible mais ce n'est pas une démarche normale...
Si vous voulez, tenez-nous au courant de la suite, suivant votre décision, on essaiera de vous conseiller mais ne la prenez pas précipitamment...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

11/02/2011 00:44

Bonsoir,
Comme le dit PM ,votre clause d'objectif prévoyant une cause de licenciement si non atteint est tout à fait illégale et en cas de licenciement ,vous avez toutes les chances de voir requalifier votre licenciement en licenciement sans cause réelle et sérieuse .
Il y a des jurisprudences à ce sujet
Personnellement ,je pense que votre patron ne vous reprendra pas et de toutes façons vous n'êtes pas obligé d'accepter.
Il devait en plus ,vous donner la formation nécessaire pour atteindre les objectifs.
Si vous voulez rester dans l'entreprise ,vous mettez la pression en menaçant de porter l'affaire devant le CPH ,mais je doute que cela soit suffisant .
Amicalement vôtre
suji KENZO

11/02/2011 17:44

bonjour!

merci pour vos réponses si rapides...

en ce qui concerne ce licenciement, je dois avouer que je ne sais pas trop quoi faire! je m'explique, ce poste n'étant clairement pas le poste de mes rêves (j'ai un BAC + 2 en langues étrangères)je me demande si réellement je ne devrais pas saisir cette opportunité pour ne pas être obligée de démissionner par la suite.
d'un autre coté, c'est un CDI (chose non négligeable! ) à 25h/semaine ( en faisant un chiffre correct j'arrive a me faire quasiment 1000€ chose non négligeable non plus pour seulement 25h/semaine )et 2ème chose très importante, j'essaie de faire un bébé avec mon compagnon et nous sommes actuellement en phase de PMA ( insémination ) ce qui implique que parfois je dois prendre des heures/jours de congés. mon patron est au courant de tout cela et l'accepte ( peut être est ce du au fait que sa femme vient elle même d'accoucher ) et je me dis que de nos jours un patron qui accepte la grossesse de ses employées sans se dire que c'est une catastrophe, et bien c'est utopique! donc ne vaut il mieux pas m'accrocher et garder ce poste?!

je suis un peu perdue et le fait que tout le monde ici semble d'accord pour me dire que cette clause de licenciement est illégale me donne encore plus envie de bien réfléchir avant de prendre ma décision ( même si au jour d'aujourd'hui la décision appartient plutôt à mon patron ).

Jessica

11/02/2011 17:54

Je pense que vous pourriez travailler normalement à votre retour pour ne rien regretter par la suite et vous verrez bien ce qu'il en sera avec même la possibilité de recours contre le licenciement...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

11/02/2011 17:57

bonsoir,

merci encore de prendre du temps pour me répondre.

je pense aussi que c'est ce que je vais faire. au moins je n'aurais pas de regrets et je saurais que j'ai fais mon maximum.

Jessica

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.