mise à pied conservatoire avant congès maternité

Publié le Vu 6638 fois 3 Par clairemill
16/11/2009 19:42

Bonjour,
Ce matin, mon responsable régional est venu me notifier que j'étais mise à pied à titre conservatoire et ma convocation à un entretien préalable prévu le 24 novembre, sans me fournir de raison et m'a demandé de quitter les lieux sur le champs.
Je suis responsable d'une agence et travaille seule avec mon assistante dans un réseau de 120 agences dont le siège est à l'autre bout de la France.
A aucun moment depuis 2 ans ( rentrée dans la société le 05 décembre 2007)ne m'a été notifié ni oralement ni par courrier un quelconque souci ou une faute grave; je n'ai jamais reçu d'avertissement.
Je suis enceinte de 6 mois et demi et mon début de congès maternité doit démarrer le 16 décembre ( le 02 décembre si mon médecin décide de me placer en congès pathologique).
Je vois en lisant à droite et à gauche qu'un licenciement pour faute grave ne nécessite aucun préavis, ce qui signifie donc qu'en 1 semaine, je peux me retrouver licenciée comme cela et que les raisons de mon licenciement ne me seront précisée que le jour dudit licenciement ? car je suppose que si mon employeur a mis en place cette procédure, ce n'est pas pour me mettre en garde 3 jours avant mon départ en congès maternité, mais plutôt qu'il a vraiment décidé de me licencier sans tenir compte de mes éventuelles explications -
Quelqu'un pourrait-il me dire si j'ai un recours, si je dois me présenter à cet entretien, si je dois me mettre en congès pathologique pour bloquer leur procédure, car je me doute que s'ils font cela c'est qu'ils ont une bonne raison et je dois certainement avoir fait une erreur grave même si je ne la connais pas encore, mais je n'ai pas du tout envie de quitter cette agence que j'ai développée de mes mains et qui me donne entière satisfaction - tout le monde me dit de me concentrer sur mon bébé qui n'a rien demandé mais c'est très difficile surtout à l'approche des fêtes de Noel et pour envisager son avenir - si aucun recours n'est possible, est-il possible de demander des indemnités compensatrices pour préjudice moral ( ce n'est pas du tout mon genre mais la je suis totalement perdue)
Si quelqu'un peut m'apporter quelques éléments de réponse, un grand merci d'avance

17/11/2009 09:31

Le seul motif pour licencier pour faute une femme enceinte est la faute grave. Si vous etes en mise à pied conservatoire vous allez recevoir par courier recommandé une convocation à un enttretien préalable avec, normalement, le motif de cet entretien.
Vous devez bien sur vous y rendre et en étant accompagné d'un represantant du personnel. Si vous etes ds une société de moins de 11 salarié ou si il n'y a pas de représantant faites vous accompagner par un conseillé du salarié; la liste est en maire. Normalement tout doit etre expliqué ds la lettre de convocation.

17/11/2009 10:44

bonjour,
merci beaucoup pour votre réponse.
Mais autrement dit, je peux arriver mardi et me retrouver sans emploi, comme ça, en une semaine, sans savoir pourquoi et surtout sans pouvoir me défendre ( car s'ils ont mis en place ces démarches, c'est qu'ils ont l'intention d'aller jusqu'au bout) sauf ensuite aux prud'hommes ?
On a le droit de se séparer des gens comme ça, sans avertissement ? et les priver de tout salaire du jour au lendemain ?
car avec les prud'hommes, ca veut dire que je ne fais déjà plus partie de la société.

17/11/2009 11:08

Helas oui, aux prud'hommes il y a ennormement de cas comme le votre.
Croir que l on est surper protégé est , helas, pas bien vrai. Par contre pour les prud'hommes on peut y aller meme si on fait toujours parti de la société ou l'on travail.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. JANVIER

Droit du travail

20 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.