mon patron me propose un abandon de poste

Publié le 07/10/2015 Vu 28933 fois 34 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/01/2011 18:00

bonjour,

je viens vous voir pour trouver des reponses et conseils

je travaille depuis 1 ans en grande distribution mais je ne supporte plus mon travail pour plusieur raison.Il y a 2 jours j'ai decidé d'en parlé a mon superieur et je lui ai proposé une rupture conventionnelle.Il a refusé et s'est mis en colere,il m'a alors dit qu'il ne voulait plus de moi dans l'entreprise,il m'a donc proposé de faire un abandon de poste car il ne voulait pas payer d'indemnités et m'a dit que si je ne voulais pas il allait m'en faire baver jusqu'a ce que je parte,il allait me pousser a la faute, que je n'etais plus le bienvenue dans l'entreprise et qu'il allait chargé mes autres superieurs de me mettre la pression.

dois je accepter cet abandon de poste?dois je me mettre en arret maladie?

que puis je faire d'autre?

merci de vos reponses,je ne sais pas quoi faire

28/01/2011 18:05

Je laisse le soin à un spécialiste en droit du travail de vous répondre, mais une chose dont je suis sure : Refusez à tous prix de faire cet abandon de poste.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

Modérateur

28/01/2011 18:18

Bonsoir, non il ne faut surtout pas faire d'abandon de poste, ça se retournerait contre vous et en plus, votre patron pourrait mettre des mois avant de vous licencier. Resultat, pas de salaire et pas de rupture de contrat. Vous ne pourriez pas travailler ailleurs ou vous inscrire à Pole Emploi

Par contre, il serait bien qu'il vous pousse à la faute, vous seriez licencié pour faute grave et vous auriez le droit à pole emploi. Si on vous parle mal par exemple, permettez vous d'envoyer bouler votre superieur encore plus fort que lui et hop, à la porte.

Vous seriez tout d'abord en mise à pied conservatoire, donc prevoir de ne pas etre payé pendant cette mise à pied et ensuite il vous licencie pour faute grave

Juste, evitez la faute lourde, du style de lui mettre une patate, ça c'est plus grave

comme sur l ' image , où la grande prépare un coup de boule
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

28/01/2011 18:43

Merci pour les reponses

Dans cette entreprise l'abandon de poste est apparemment une pratique courante mais vous avez raison je vais me mefier.Le probleme c'est qu'il va etre dur de tenir vu qu'il est bien determiné à m'en faire baver.Sinon est ce que je peux prevenir l'inspection du travail pour leur faire part de l'arrangement illegal qu'il me propose?

28/01/2011 19:24

Avez-vous des preuves écrites par exemple ???

Je suppose que cette proposition n'était qu'orale.

Donc ne faites rien , si vous ne pouvez rien prouver. Tout se retournerait contre vous.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

Modérateur

28/01/2011 21:19

Et bien justement, s'il vous en fait baver, vous vous defendez et criez aussi fort que lui, comme je vous l'ai dit, il vous licenciera pour faute grave et vous ne perdrez pas votre chomage.

Par contre, attention !!! S'il vous dit, "vous etes viré, dehors", vous demandez une lettre afin de vous couvrir, car il serait bien capable de vous la faire à l'envers, ne pas vous envoyer de lettre de licenciement et dire que vous avez abandonné votre poste
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

28/01/2011 22:00

bonsoir,
Vous écrivez une lettre recommandée AR en indiquant ,tout ce que l'on vous a dit lors de cette entretien et que vous refusez la proposition d'abandon de poste.Vous mettez en garde votre employeur ,contre les menaces qu'il a fait et toute tentative de sa part allant dans le sens des propos tenus lors de cette entretien ,sera considéré par vous comme du harcélement moral.Vous protestez ,poliement et diplomatiquement contre de telles menaces .
Vous faites copie de la lettre à l'inspection du travail .
Bien entendu ,il ne sera certainement pas content et effectivement ,vous aurez droit à une tention active ,mais au moins ,il y aura une trace écrite de cette entretien.
Des maintenant ,vous notez tout ce qui se passe avec le maximum de précision.
Amicalement vôtre
suji KENZO

28/01/2011 22:02

merci de vos reponses


j'ai le sentiments que meme si je cris plus fort que lui il ne me licenciera pas.Il va falloir que je trouve des choses en plus car il va vraiment etre patient.

Modérateur

28/01/2011 22:12

Myako est un sage, suivez ses conseils, protegez vous, et vous serez peut etre licencié au tort exclusif de l'employeur, c'est une solution plus zen
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

29/01/2011 14:20

Bonjour,
tu es dans la même situation que moi.
Si tu es capable de le supporter environ 2/3 mois (parce que tu es obligé de travailler pendant le temps que la demande de rupture conventionnelle soit validée)
Et si tu fais une demande de rupture conventionnelle. La demande s'effectue auprès de ton siège et non auprès de ton patron.
Mais voilà, si la réponse est non, tu auras perdu beaucoup de temps pour rien.
Sinon, tu peux lui dire que tu accèpte le licenciement, à condition que lui accélère au maximum la procédure de son côté.
Cette procédure est au minimum de 6 semaines , avec 3 courriers et un licenciement.
Si tu vois qu'il n'a pas tenu parole ( tarde trop à t'envoyer les courriers) Tu viens à ton entretien de licenciement muni d'un certificat médical pour dépression.
enfin pour finir , s'il te parle mal devans tout le monde , essaye de demander à tes collègues de faire des courriers contre lui et va aux prud'hommes.

Modérateur

29/01/2011 16:44

Ethan, vous vivez dans le pays des bisounours... Apparemment, son patron est tout, sauf decidé à la rupture conventionnelle, il a bien l'intention de lui pourrir d'existence jusqu'à ce qu'il craque et qu'il parte de lui meme. Vu ce qu'il dit, c'est une habitude dans sa boite
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

30/01/2011 11:34

bonjour,
En écrivant une lettre ,recommandée AR ,relatant tout ce qui c'est dit lors de l'entretien et les menaces que l'on vous a fait ,vous vous constituez une preuve qui pourra s'ajouter à des harcélements moraux futurs,ce qui vous permettra de demander devant le CPH ,sur le fond,la résiliation judiciaire de votre cobtrat de travail aux torts exclusifs de l'employeur.
Et si vous retrouvez un travail rapidement ,vous pourrez prendre acte de la rupture aux torts de l'employeur et quittez l'entreprise sans préavis.
Voila pourquoi ,je vous conseille d'adopter cette stratégie face à un employeur qui ne veut pas assummer ses responsabilités.
Amicalement vôtre
suji KENZO

30/01/2011 11:54

bonjour,

merci pour vos reponse,

hier j'ai eu un entretien avec lui et on a pu parlé calmement car il m'a dit que sa colere etait retombée.

Il m'a dit que c'est un homme de parole et qu'au bout de 3 semaine/1 mois je recevrai tout les papiers,que si je voulais il appellerais les assedics et que c'etait la procedure la plus rapide.
Qu'il comprennais certaine chose mais que j'aurais du lui en parler avant.Que si j'avais un souci je pouvais le joindre toute la journée.

Il m'a fait la promesse que ce n'etait pas dans son interet de faire trainer la procedure,qu'il etait dur mais que c'etait pas un fumier quand meme(propre mot).

il m'a dit que tout le monde faisait(2 ou 3 l'on fait depuis que j'y suis) ça et que ce n'etait pas a l'entreprise de supporter les frais de ma decision.

Je lui ai fait part de ma mefiance et il m'a proposé d'appeler le juriste de l'entreprise sans qu'il sache que je suis a coté.

je lui ai quand meme signifié que si je n'avais pas les papiers dans 1 mois je reprendrais le travail.

apres il faut que je sache ce qu'il va mettre comme raison sur l'attestation assedic.

Modérateur

30/01/2011 13:46

Mefiez vous, tout cela n'est qu'oral...
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

30/01/2011 18:00

Bonsoir "rancor"
Mefiez vous, tout cela n'est qu'oral...
Effectivement!
apres il faut que je sache ce qu'il va mettre comme raison sur l'attestation assedic.
Du moment qu'il met licenciement pour faute grave (mais cela tu t'y attends, je suppose!) aucune importance.
Maintenant s'il met, illégalement, "démission", galère! recours aux prud'hommes nécessaire!
bon courage et bonne chance.
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

30/01/2011 18:28

peut il mettre faute grave abandon de poste?

s'il met demission pas de souci il n'a pas de lettre

30/01/2011 22:26

Bonsoir "rancor"
Il peut bien sûr te mettre faute grave avec commentaire "abandon de poste".
Cela ne change strictement rien au niveau des droits ASSEDIC! En l'état actuel du droit.
Mais c'est que ton patron a du t'expliquer!
S'il met démission, si, souci! Tu seras obligé d'aller en justice pour faire rectifier cette attestation, ce qui sera en principe gagnant, mais qui prendra du temps! entre temps pas d'indemnisation ASSEDIC!
Bon courage et bonne chance.
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

Modérateur

30/01/2011 22:32

Franchement, je me mefierai d'un patron qui m'explose à la face quand je lui dis que je n'en peux plus de l'agressivite d'un collegue et qui d'un coup devient tout gentil et tout mielleux en garantissant qu'il n'en est pas à son coup d'essai et qu'on peut lui faire confiance pour convenir d'un abandon de poste

Deja, rien que la proposition d'abandon de poste sent mauvais
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

30/01/2011 22:43

Oui, certes "claralea".
Mais trop tard! Rancor a accepté et mis en pratique la solution "abandon de poste et licenciement", qui est, je suis d'accord, une très mauvaise solution avec les risques supportés par le salarié.
On va pas maintenant "tirer sur une ambulance"!
Espérons que l'emmployeur respecte ses derniers engagements oraux.
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

Modérateur

30/01/2011 22:52

Pourtant j'ai bien tout lu au fur et à mesure, je viens meme de relire, je n'avais pas compris qu'il avait accepté... mazette...
Effectivement, on va pas tirer sur l'ambulance
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

30/01/2011 22:57

Bonsoir "claralea"
Ben quand il dit:
je lui ai quand meme signifié que si je n'avais pas les papiers dans 1 mois je reprendrais le travail.
J'en tire les conséquences , avant d'intervenir...
Bien cordialement.
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

Modérateur

30/01/2011 23:09

J'en tire les conséquences , avant d'intervenir...
Reprendre le travail apres un mois d'abandon de poste, ça parait tellement abberant que je n'ai pas capté la phrase, je n'avais donc tiré aucune consequence, d'où ma poursuite sur la mefiance à avoir

Bon ben, apparemment c'est trop tard, esperons que le patron tienne sa parole

Si ce n'est pas le cas "rancor", repassez par ici, on vous donnera la marche à suivre
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

30/01/2011 23:32

Bonsoir "claralea"
Reprendre le travail apres un mois d'abandon de poste, ça parait tellement abberant que je n'ai pas capté la phrase, je n'avais donc tiré aucune consequence, d'où ma poursuite sur la mefiance à avoir

Non, il n'y a pas un mois que "rancor" est en abandon de poste, mais simplement quelques jours (voir son message initial du 28/01/2011)...
Mais dans un autre côté, si le patron ne respecte pas ses engagements oraux très rapidement, je ne suis pas d'accord avec toi: une reprise de son poste ne serait pas forcément la plus mauvaise solution, plutôt que de rester sans revenu et ne pas pouvoir reprendre un autre emploi.
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

30/01/2011 23:45

bonsoir,
même si le patron met démission sur l'attestation assedic ,avec la lettre de licenciement "l'erreur" sera automatiquement rectifiée par pôle emploi et en cas de difficulté ,un recours devant la commission sera suffisant.
Au pire ,le référé prud'homal pourra ordonner la rectification et allouer des dommages et intérets.(gratuit ,rapide et sans avocat)
Je trouve la solution retenue assez risquée ,mais bon si le salarié accepte....
amicalement vôtre
suji KENZO

31/01/2011 00:06

même si le patron met démission sur l'attestation assedic ,avec la lettre de licenciement "l'erreur" sera automatiquement rectifiée par pôle emploi et en cas de difficulté ,un recours devant la commission sera suffisant.
Au pire ,le référé prud'homal pourra ordonner la rectification et allouer des dommages et intérets.(gratuit ,rapide et sans avocat)

Alors là, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, miyako, toute mon expérience, sans exception, est que les ASSEDIC, maintenant Pôle Emploi, ne rectifient jamais "automatiquement" une attestation employeur sur le sujet de qualification de la rupture. . D'ailleurs sur ce sujet d'ouverture de droits, la commission paritaire n'est pas compétente à mon avis!
On peut toujours "bluffer" auprès du directeur d'agence et du direction régional, en indiquant qu'on lui fait recours aussi, cela peut marcher dans le cas de litige sur le calcul d'indemnisation, mais sur un tel cas de contestation d'origine de rupture, j'ai toujours vu que les ASSEDIC attendaient une rectification d'attestation, soit obtenue de façon amiable de l'employeur, soit effectivement par décision de justice, mais même en référé, cela prendrait environ 2 mois!
__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en préretraite , vieux syndicaliste de droit privé et vieux routard des forums droit du travail depuis plus de 15 ans (me souviens plus précisément)

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

100 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.