rupture conventionnelle et problemes patron

Publié le 17/04/2010 Vu 3116 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

15/04/2010 09:41

bonjour,
Je ne sais pas vers qui me tourner pour me conseiller, je travaille dans une entreprise depuis 3,5 ans embauché sous l'intitulé technicien, mon patron dès le départ m'a fait faire le travail de responsable de production , étant du genre calme malgré les réflexion permanentes et insatisfaction récurrente je gérai bien . Jusqu'à il y a quelques mois ou son attitudes à mon égard est pénible à vivre, réflexions sur mes capacités du matin au soir et la goutte d'eau, un intérimaire embauché par ses soins a fait une erreur de d'assemblage sur des lattes de bois qui a fait perdre 2000 euros, j'ai eu droit à une lettre remise en main propre attestant de mon incapacité professionnelle, j'ai donc demandé une rupture conventionnelle pour laquelle il n'est pas contre mais depuis c'est du harcèlement permanent, d'abord il m'a demandé de lui remettre la clé du vestiaire que j'étais le seul a utiliser, je dois me changer dans les toilettes pour handicapé, ensuite il me répète à longueur de journée que ce n'est pas la motivation qui me manque mais bien des compétences et cerise sur le gâteau il m'a dit lundi que ce n'était pas la peine de compter sur le paiement des mes heures sup qui serviront en fait à rembourser ce qu'il a perdu sur le problème de l'intérimaire, je dois avouer que je suis à bout de nerf car il me rabaisse devant mes collègues ( qui bien sur ne veulent pas témoigner, je les comprend ils sont sous contrat, et ont peur des représailles. N'en pouvant plus, et souffrant d'une maladie de crohn (maladie dont le stress favorise les crises) je me suis mis en arrêt maladie aujourd'hui. Je sais très bien que le retour sera difficile, voire impossible, je suis sous antidépresseur depuis 1,5 an, je pense être près, ou être en dépression maintenant, que dois je faire? Est il possible de rester en dépression jusqu'à ce que je retrouve un autre travail? et comment faire, juste une visite chez le généraliste, ou aller voir la médecine du travail?

17/04/2010 00:46

Bonsoir,
il faut que votre médecin généraliste fasse un arrêt de travail ,sur lequel ,il indique que l'arrêt est du à une dépression ayant pour origine les conditions de travail.Avant d'envoyer l'arrêt à la CPAM ,vous faites une copie de la partie CPAM et vous prenez rendez vous avec le MDT d'urgence.Au besoin votre médecin peut faire une lettre pour le MDT.
Ensuite ,le MDT peut ,si il le juge nécessaire vous mettre en inaptitude ,vous voyez avec lui ,car la procédure est un peu longue ;néanmoins durant toute la procédure (6 semaines au total) vous devrez être en maladie ,si non vous ne serez pas payé.Donc à voir avec votre médecin traitant et le médecin du travail.
Pour vos heures sup. ,il faut monter un dossier et exiger que votre patron vous les paye normalement.
Si réellement ,vous n'aviez pas la compétence pour votre poste ,il pouvait vous licencier pour insuffisance professionnelle.
Amicalement vôtre.
suji Kenzo

17/04/2010 06:41

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Mais si la MDT me déclare inapte, n'aurais-je pas des problèmes pour retrouver un autre job par la suite, car il y a une visite MDT à l'embauche, n'est il pas risqué de faire ça? En même temps que puis je faire d'autre.
La discution est impossible avec mon patron, il n'écoute pas il s'énerve, pourrais-je faire une rupture de contrat par les prud'homme?
Cordialement,
Sjmc.

17/04/2010 10:22

bonjour,
Oui ,vous pouvez demander la résiliation judiciaire de votre contrat de travail,mais il faudra aller sur le fond devant le bureau de jugement et cela prendra un peu de temps.Mais durant ce temps là vous serez toujours dans l'entreprise et percevrez un salaire.
Amicalement vôtre
suji Kenzo

17/04/2010 16:15

Bonjour,
Merci pour tous ces renseignements, je vais réfléchir posément à toutes ces options, et voir ce qui est le mieux pour ma famille et moi, en faisant le moins de vagues possible.
Cordialement,
Sjmc.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.