Rupture conventionnelle URGENT!!!!

Publié le 06/12/2015 Vu 862 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

06/12/2015 15:43

Bonjour,
Voici ma situation :[/s][/s]
Consultant en CDI pour une société de prestation de services depuis le 17 Novembre 2014 (période d’essai validée en Juin 2015), je suis en inter-projet depuis le 1er Aout 2015 (4 mois).
Le principe de mon métier de consultant consiste à intervenir en assistance technique chez des clients sur des projets pour une durée plus ou moins longue. A la fin de ma mission je me retrouve dans une période appelé « inter-projet », période que je passe entre mon domicile et l’agence, en attendant ma prochaine mission (comme avec un cabinet d’intérim sauf que je suis en CDI avec la société de prestation de services, et que je continue à être payé pendant cette période).
Mon problème est le suivant :
Aujourd’hui mon employeur a du mal à me placer chez un client, et me propose une rupture conventionnelle en décembre 2015.
Mes questions sont les suivantes:
-Puisque la rupture conventionnelle est une sorte de rupture à l’amiable, suis-je en position de force pour négocier plus que le montant minimum de l’indemnité de rupture, en demandant l’équivalent d’un certain nombre de mois de salaire, avant d’accepter de quitter la société, en sachant que je ne travaille pas depuis fin Juillet 2015 et que j’ai touché mes salaires complets jusqu’à aujourd’hui (4 mois de salaire) ? Autrement dit, est-ce que mon employeur peux prétexter cette période où il m’a payé à ne rien faire, afin de réduire au strict minimum mes indemnités de rupture? Sinon combien de mois de salaire suis-je en mesure de demander à mon employeur comme indemnités de départ ?
-Un licenciement ne serait-il pas plus avantageux pour moi qu’une rupture conventionnelle, puisque dans ce cas là je bénéficierais de 3 mois de préavis employeur (donc 3 mois de salaire supplémentaire sans parler des indemnités de rupture) ?
Merci par avance pour votre gentillesse et votre temps.
Dernière modification : 06/12/2015

06/12/2015 19:36

Bonjour,
C'est à vous d'apprécier votre position de force et ainsi si l'employeur est prêt à négocier et à accepter de vous verser plus que l'indemnité prévue légalement car il n'a besoin d'aucun prétexte pour refuser...
Pour que l'employeur puisse vous licencier, il lui faut une cause réelle et sérieuse et c'est peut-être parce qu'il n'en a pas ou qu'il pense qu'elle est insuffisante qu'il vous propose une rupture conventionnelle en plus effectivement de devoir 3 mois de préavis...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.