Que faire dans cette situation ?

Publié le Vu 1657 fois 35 Par Celine06
04/11/2017 18:00

Il avait suggéré de passer l'étape du dermatologue, ce qui ne correspondait pas à ce qu'avait indiqué le Médecin du Travail...
Les propos démagogiques contre l'employeur n'ajoutent rien sur un plan juridique alors qu'avant on ne devait le contraindre à rien même en application du Code du Travail notamment concernant l'organisation des élection professionnelles...
C'est une fois que le Médecin du Travail aura émis son avis définitif qu'il devra le respecter et si les produits sont fournis par les bénéficiaires, il sera difficile d'obtenir qu'ils correspondent aux prescriptions médicales...
Si vous voulez bien nous tenir au courant car il n'y a bien sûr rien d'impératif...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/11/2017 14:13

Bonjour , je le redis les produits sont fournis par les bénéficiaires. Ce sont des produits de tous les grandes marques connues que on trouve on grande surface. Chez un ce sera du Carolin, chez l'autre du Mr Propre, chez un autre du Vigor. Donc chaque gamme de produits de la marques contient des produits chimiques.

Quand aux gants spéciaux vous entendez quoi ? gants qui sont censés résister aux produits chimiques ? c'est ce que je porte déjà, ce que j'ai acheté par moi même, au total j'ai changé + de 5 fois de paires en 1 an et demi. J'ai aussi les sous-gants en coton. J'ai lu un article d'ailleurs qui expliqué que maintenant dans une grande majorité des gants ménagers quelque soit la matière, il y a aussi des traitements qui peuvent causer des allergies et que avec le temps les gants deviennent poreux et que donc des particules de produits arrivent jusqu'aux mains. La seul matière de gants que je n'ai pas testé c'est le nitril.


Sinon pour faire un bref récapitulatif :

* La médecine du travail à spécifié que pour elle, mon eczéma est dû à la manipulation des produits, elle a marqué eczéma atopique.

* Le dermatologue à spécifié après avoir regardé l'état de mes mains et une discussion sur l'apparition de l'eczéma qui date du premier mois d'embauche, que j'avais un eczéma allergique de contact. Même si oui j'avais un peau atopique c'est à dire sensible, mais mon eczéma est allergique d'où le fait que il m'envoie consulter un allergologue.

* Mon employeur pour le moment ne m'a pas envoyé d'autre courrier donc il reste sur le fait que je relève d'un arrêt de travail et qu'il est impossible de faire un reclassement ou une adaptation du poste de travail car on manipule quotidiennement des produits.
Reprendre le travail sans avoir effectuer les tests d'allergie est donc impossible.

Je vais donc effectivement voir pour faire passer mon cas en maladie professionnelle.

Des gants spéciaux doivent être fournis et surtout des produits non allergiques prescrits par l'allergolollogue pas ceux des bénéficiaires que vous visitez.

L'employeur va se protéger en invoquant le fait que les bénéficiaires ont des gants chez eux ou le fait que je porte déjà des gants + sous gants et que comme sur la fiche de poste la seule obligation est le port de gants et bien la sécurité est assurée.

05/11/2017 14:39

Bonjour,
Si cela fait un an et demi que cela dure, il est étonnant qu'aucune déclaration de maladie professionnelle n'ait été faite mais il n'est pas certain qu'elle soit reconnue si c'est une allergie à des produits ménagers traditionnels car elle a pu naître en dehors de l'activité professionnelle et c'est indépendant de la décision du Médecin du Travail...
Il ne peut pas encore être question de reclassement tant que vous n'êtes pas déclarée inapte mais d'aménagement, d'adaptation ou de transformation de poste...
Il ne faut quand même pas exagérer et l'employeur ne peut pas se couvrir en invoquant que les bénéficiaires doivent tout fournir et d'ailleurs, il faudrait savoir si c'est prévu sur le contrat de prestations, en tout cas, apparemment, la fiche de poste ne l'indique pas et la sécurité n'est pas forcément assurée si les gants ne sont pas adaptés à la salariée et par la suite aux éventuelles indications du Médecin du Travail en cas d'aptitude avec réserves...
D'ailleurs, s'il vous a remboursé des gants spéciaux, c'est qu'il en est bien conscient...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/11/2017 15:20

Bonjour,
chez vous ,êtes vous allergique aux produits ménagers que vous utilisez dans votre vie privée quotidiennement??
Mais votre employeur ne semble pas se préoccuper de sa salariée en essayant de trouver ,ou au moins de réfléchir, à une solution.-çà dure depuis plus d'un an-
Surtout que les personnes comme vous sont super dévouées en apportant beaucoup de chaleur humaine là où elle vont.
Amicalement vôtre
suji KENZO

05/11/2017 15:30

Il n'y a des dispositions légales que pour obliger l'employeur à se préoccuper de la sécurité physique et morale des salarié(e)s, à respecter les décisions du Médecin du travail mais pas pour l'obliger à réfléchir une solution, à moins que vous ayez un conseil à donner pour l'y contraindre vous qui ne vouliez pas le faire même lorsqu'il est obligé d'organiser des élections professionnelles...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/11/2017 17:13

fait un an et demi que cela dure, il est étonnant qu'aucune déclaration de maladie professionnelle n'ait été faite mais il n'est pas certain qu'elle soit reconnue si c'est une allergie à des produits ménagers traditionnels car elle a pu naître en dehors de l'activité professionnelle et c'est indépendant de la décision du Médecin du Travail...

il n'est pas certain qu'elle soit reconnue si c'est une allergie à des produits ménagers traditionnels
Vous seriez pourtant surpris de toutes les substances chimiques que on trouve dans les produits ménagers des grands surface puisque il se trouve que plus de la moitiés de ces substances sont justement dans la Batterie européenne des tests épicutanées reconnu pour les eczémas d'origine professionnel.


Mon eczéma date en effet de ma prise de poste en mai 2016.Avant je n'avais pas du tout de traces d'eczéma sur aucunes des deux mains, je faisais un autre travail, j'étais animatrice en maison de retraite.En juin 2016, j'ai eu ma première visite chez la médecine du travail qui à constaté mon eczéma puisque c'est là qu'elle a dit apte mais que il me fallait des sous-gants en coton. Je n'ai pas eu d'autre visite après, donc tant que je ne me suis pas plaint malgré le fait que la responsable du bureau voyais bien que mon eczéma n'était pas parti malgré les sous-gants , personne n'a réagit. Ceci explique donc je n'ai pas était arrêté pour maladie professionnelle.
Mon eczéma à empiré malgré les sous-gants + gants en coton, c'est un fait que j'ai fais constaté par la médecine du travail et le dermatologue.

Durant de petits congés où je suis partie en Espagne, 3 jours,j'étais dans un hôtel et la lessive qui était utilisé m'a provoqué une nouvelle crise d'eczéma, car ce n'était pas mes draps et ce n'est pas moi qui lavé mon linge à ce moment là. Après sa c'est calmé vaguement et dès que j'ai repris le boulot, çà à empiré pourtant là j'étais plus en contact avec les draps de l'hôtel.

La seule période où mon eczéma c'est calmé réellement, c'était en août 2017 durant mes congés, deux semaines environs. A la reprise, le cercle infernal à continué malgré mon application quotidienne de corticoïdes.

De plus sur un site médical il est bien précisé :
Dans la dermatite atopique, l’atteinte des mains n’est pas au premier plan par rapport à l’atteinte d’autres régions du corps. Néanmoins, la peau des mains des personnes atopiques est souvent sèche et fendillée et cela les expose à la pénétration de substances potentiellement allergisantes, donc au développement d’un eczéma allergique de contact.



Non elle n'a pas pu naître en dehors de mon activité professionnelle car je fais très attention à ce que contient les produits que j'utilise chez moi, que ce soit les produits pour le corps, pour la vaisselle et pour la lessive. D'ailleurs mon eczéma est localisé exclusivement sur les mains et ce durant 1 an et demi.
Je n'ai pas d'allergies alimentaires et les autres plaques d'eczéma que j'ai pu avoir au niveau du pli du coude on disparu en 2 semaines.

chez vous ,êtes vous allergique aux produits ménagers que vous utilisez dans votre vie privée quotidiennement??

Je n'utilise pas du tout les mêmes produits que chez les bénéficiaires. Pour la lessive c'est savon de Marseille en pastille, pour le liquide vaisselle un produit bio qui ne contient aucun allergène même pas du
Méthylisothiazolinone et pour le sol du savon noir.

On est donc loin de ce que utilise les bénéficiaires, la preuve depuis que je suis en arrêt mes mains guérissent parce que je sais que j'ai un terrain allergique.


Il ne peut pas encore être question de reclassement tant que vous n'êtes pas déclarée inapte mais d'aménagement, d'adaptation ou de transformation de poste...

L'employeur à pourtant bien spécifié sur son courrier : L'utilisation de produits d'entretien étant quotidienne, nous ne pouvons pas vous placer sur un autre poste, ce qui signifie clairement pas de transformation de poste, nul part il n'est parlé d'adaptation non plus. J'ai tenté de discuter éventuellement de la garde d'enfant au téléphone, on m'a dit non.


Il ne faut quand même pas exagérer et l'employeur ne peut pas se couvrir en invoquant que les bénéficiaires doivent tout fournir et d'ailleurs, il faudrait savoir si c'est prévu sur le contrat de prestations, en tout cas, apparemment, la fiche de poste ne l'indique pas et la sécurité n'est pas forcément assurée si les gants ne sont pas adaptés à la salariée et par la suite aux éventuelles indications du Médecin du Travail en cas d'aptitude avec réserves...
D'ailleurs, s'il vous a remboursé des gants spéciaux, c'est qu'il en est bien conscient...


C'était pour répondre à Miyako et ce n'était pas une exagération de ma part sauf si vous faisiez référence à autre chose. Comment mon employeur pourrait savoir si les gants sont adaptés à ma condition ou pas ? Même moi au final je ne le sais pas même si j'ai testé différentes matières. Je parle bien des gants que je met par dessus les sous-gants en coton. Aucuns test allergique n'a était fait par le passé sur ce point, je suis peut-être allergique au caoutchouc ou aux produits qu'ils utilisent durant la fabrication des gants. Donc de ce fait c'est logique que mon employeur parte du principe que la protection avec des gants est là si les bénéficiaires ont des gants chez eux.

Il n'y a des dispositions légales que pour obliger l'employeur à se préoccuper de la sécurité physique et morale des salarié(e), à respecter les décisions du Médecin du travail mais pas pour l'obliger à réfléchir une solution, à moins que vous ayez un conseil à donner pour l'y contraindre vous qui ne vouliez pas le faire même lorsqu'il est obligé d'organiser des élections professionnelles...


Je n'ai jamais parlé d'obliger mon employeur à fournir une solution même si oui on est d'accord sur le principe que il y a des dispositions légales lié à la sécurité que mon employeur doit respecter. D'ailleurs il ne respecte pas certains points de notre convention collective comme les pauses repas et les pauses après 6h de travail vu que il n'y en a tout simplement pas. Mais sa c'est une autre histoire.

05/11/2017 17:39

La maladie professionnelle peur être reconnue en dehors d'un arrêt-maladie mais si c'est une allergie générale à certaines substances habituellement utilisées, on ne peut pas la lier à l'activité professionnelle ...
La responsable du bureau ne faisant pas partie du corps médical ne pouvait pas diagnostiquer ce qui vous arrivait, tout au plus l'employeur pouvait vous convoquer à une nouvelle visite auprès du Médecin du Travail, mais vous pouviez en faire la demande aussi...
C'est là où l'employeur ne fait peut-être pas tout les efforts pour trouver une solution et pas seulement y réfléchir mais pour l'instant l'avis du Médecin du Travail est en suspens...
Je n'ai pas parlé d'exagération de votre part mais de celle de l'employeur s'il adoptait la position que vous lui prêtiez et il aurait une obligation de résoudre le problème à moins que vous lui trouviez des excuses car s'il ne sait pas ce qu'ilk doit vous fournir comme protection, il devrait s'adresser au Médecin du Travail...
Les derniers propos que vous avez relevés étaient en réponse au message juste au-dessus et pas à vous...
Si vous modifiez en permanence votre message, je ne peux pas y répondre correctement et revenir dessus...
En tout cas, il conviendrait d'attendre maintenant ce qu'indiquera l'allergologue vers lequel vous a envoyé le dermatologue comme je l'avais indiqué puis la décision du Médecin du Travail...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/11/2017 18:05

La maladie professionnelle peur être reconnue en dehors d'un arrêt-maladie...
Je ne savais pas cette information avant, merci à vous.

La responsable du bureau ne faisant pas partie du corps médical ne pouvait pas diagnostiquer ce qui vous arrivait, tout au plus l'employeur pouvait vous convoquer à une nouvelle visite auprès du Médecin du Travail, mais vous pouviez en faire la demande aussi...
Oui effectivement elle ne pouvait pas savoir. J'aurais pu effectivement en faire la demande mais à ce moment là j'arrivais encore à me dire je peux tenir mais actuellement non.

C'est là où l'employeur ne fait peut-être pas tout les efforts pour trouver une solution et pas seulement y réfléchir mais pour l'instant l'avis du Médecin du Travail est en suspens...
Oui effectivement ce sur point vous avez raison.

Je n'ai pas parlé d'exagération de votre part mais de celle de l'employeur s'il adoptait la position que vous lui prêtiez et il aurait une obligation de résoudre le problème à moins que vous lui trouviez des excuses car s'il ne sait pas ce qu'il doit vous fournir comme protection, il devrait s'adresser au Médecin du Travail...
Oui j'avais mal compris d'où le fais que j'ai tenté de comprendre. Je ne lui trouve pas d'excuse loin de là, j'anticipe juste une réaction possible de leur part.

Les derniers propos que vous avez relevés étaient en réponse au message juste au-dessus et pas à vous...
D'accord, je n'avais pas compris à qui vous répondiez exactement.

Si vous modifiez en permanence votre message, je ne peux pas y répondre correctement et revenir dessus...

Je n'avais tout simplement pas terminé d'écrire au moment où vous y répondiez, je m'en excuse.

Dans tous les cas je viens de trouver un site où une coiffeuse malgré des sous-gants en coton + des gants en vinyl à quand même déclaré un eczéma allergique aux produits de coloration et aux shampoings, donc sa prouve bien que malgré les sous-gants en coton certaines substances arrivent à passer, je suis pas folle....

05/11/2017 18:14

En tout cas, personnellement, loin de moi de penser que vous n'ayez pas tous vos esprits...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

02/01/2018 14:15

Bonjour, viens donc donner des nouvelles. J'ai donc fait des tests épicutanés et je suis bien allergique au caoutchouc donc aux gants que j'avais même avec les sous-gants en coton. Je suis également allergique à des colorants de matières textiles. J'ai possiblement d'autres allergies mais l'allergologue ayant oublié de m'envoyer la totalité des résultats par e-mail, je n'en sais pas plus. Je vais dans tous les cas reprendre rendez-vous avec la médecine du travail. Cordialement et merci à vous.

02/01/2018 16:00

Bonjour,
Merci de continuer à nous tenir informer...
Il semble que ce ne soit même pas les produits d'entretien qui soient en cause mais ceux destinés à vous protéger...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.