Faute inexcusable employeur sur salarié en souffrance

Publié le 27/02/2016 Vu 1773 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

26/02/2016 21:19

Bonjour, j'aimerai avoir votre avis sur mes possibilités d'attaquer mon employeur suite à non prise en compte de mon état de santé sur les 12 derniers mois, ceci ayant entraîné une tentative de suicide. J'aimerai aussi savoir comment je peux demander à ce que cet arrêt soit considéré comme accident du travail.
Voici le contexte: je suis bipolaire détecté il y a 8 ans et le médecin du travail est informé depuis plusieurs années. Ma situation personnelle s'est dégradée depuis 5 ans et j'ai divorcé il y a 2 ans. Depuis le divorce ma situation de vie en général se dégrade et j'ai dû être hospitalisé 3 mois début 2015 suite à des prises de risques graves.
J'ai repris le travail à mi-temps thérapeuthique puis à temps plein en juillet. A ma reprise de congés d'été jusqu'à la fin 2015, j'ai repris une activité normale sur des sujets stressants et urgents avec un management à tendance néfaste (pas seulement envers moi). Début janvier, à la reprise après les fêtes, j'ai commencé à être agressif envers ce manager, qui est resté impassible et a continué son petit jeu habituel de délégation et de minimum d'implication. Mi-janvier j'ai explosé en lui sortant ses 4 vérités au travail. Personne ne m'a retenu de rentrer chez moi seul, et le soir même je faisais une tentative de suicide qui s'est terminée en déchocage aux urgences. Depuis je suis en arrêt, suite à avoir vu l'assistance sociale et le médecin du travail. Je ne sais si je vais pouvoir reprendre mon travail suite à cet épisode surtout que l'entreprise est en plein PSE donc dans une ambiance très dégradée.
Merci pour vos conseils. Dernière modification : 26/02/2016

26/02/2016 22:15

Bonjour,
Il faudrait déjà savoir si le Médecin du Travail avait émis des restrictions à votre aptitude mais il me paraît difficile de rendre responsable cette personne surtout si rien ne laissait présager ce qui allait vous arriver ensuite...
Toutefois, un avis médical serait préférable...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

27/02/2016 01:14

Merci pour votre réponse. Non pas de restrictions écrites par le médecin du travail, juste un suivi périodique "apte" depuis mon AT de 2015 et malgré mes alertes verbales au médecin ensuite lors du suivi. Donc c'est plus au niveau du médecin du travail qu'il y aurait eu un soucis de remontée d'informations vers mon employeur.
J'ai demandé mon dossier médical pour voir ce qui y est inscrit et lui demanderai des comptes...

27/02/2016 08:55

Bonjour,
En cas de désaccord sur un avis du Médecin du Travail, vous pouvez le contester par l'intermédiaire de l'Inspecteur du travail mais en cas de diffusion d'informations trop précises à l'employeur sur l'état de santé du salarié, d'autres lui reprocheraient de trahir le secret médical...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

27/02/2016 09:51

Bonjour, mon médecin du travail étant officiellement le seul à connaître ma maladie bipolaire et après avoir entendu mes propos alarmistes lors de ses consultations de suivi de juillet à décembre 2015, c'est lui qui m'a mis en danger sans remonter des restrictions à mon employeur. Est-ce à lui que je dois m'adresser pour qualifier mon AT en accident de travail ou à mon employeur directement ?

27/02/2016 10:29

Sauf l'altercation, les faits ne se sont pas produits sur le lieu de travail et franchement, ils semblent plus liés à votre maladie mais je ne suis pas médecin et vous pourriez essayer de demander à l'employeur de faire une déclaration à la CPAM même tardivement ou, s'il refuse, la faire vous-même...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.