Invalidité Cat1 Arrêt de travai

Publié le 20/12/2015 Vu 2499 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

17/12/2015 15:25

Bonjour,
Je suis en mi-temps thérapeutique depuis le début de Février 2015. Je travaille à mi-temps et transmets mes arrêts de travail à la CPAM (Volets 1 et 2) et à mon Employeur (Volet 3)ainsi que les prolongations depuis le début de cet arrêt. Je suis d'ailleurs en prolongation de ce mi-temps thérapeutique jusqu'au 09/01/2016.
Je suis passé devant le Médecin Conseil de la CPAM qui m'a indiqué son intention de me classer en Ivalidité Catégorie 1.
J'ai reçu une notification de la part de la CPAM m'indiquant leur décision de me placer en Invalidité Catégorie 1 dès le 01/01/2016.
J'ai reçu également un dossier de demande de Pension d'Invaldité que je leur ai retourné dument complété avec les justificatfs réclamés. J'ai 58ans depuis Fin Août 2015. Je souhaite rester en activité professionnelle partielle. Comment dois-je procéder pour justifier après de mon employeur mon maintien en activité réduite.
Dois-je continuer à lui adresser des prolongations d'arrêts de travail ?
Suis-je obliger de lui annoncer mon classement en Invalidité Catégorie 1 ?
Je ne percevrai plus d'indemnités journalières à partir du 01/01/2016.
Par contre je bénéficie d'un régime de prévoyance auprès de mon emloyeur.
J'ai conscience que ma question est fournie et détaillée mais je vous surai gré de bien vouloir éclairer ma lanterne.
Vous en remerciant par avance
Cordialement

17/12/2015 19:00

Bonjour,
A priori, la mise en invalidité n'implique pas le maintien en activité réduite et vous n'aurez plus de prolongation d'arrêt de travail après...
L'employeur devrait organiser une nouvelle visite auprès du Médecin du Travail qui peut restreindre votre aptitude après la notification de la mise en invalidité...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

18/12/2015 10:37

Bonjour,
Merci de cette bribe de réponse qui ne m'éclaire pas vraiiment.
Pourriez-vous si cela vous est possible répondre un peu plus en détail sur mes interrogations
Merci par avance
Cordialement
GASPARDenis

18/12/2015 12:59

Bonjour,
Si vous voulez avoir une réponse plus en détail, il faudrait que vous précisiez quels points n'ont pas été abordés et qui soit du ressort du Droit du Travail, thème de ce forum, dans ce que vous considérez comme une bribe de réponse qui ne vous éclairerait pas...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

19/12/2015 21:31

Bonjour
Rappel des questions posées:

Dois-je continuer à lui adresser des prolongations d'arrêts de travail ?
Réponse: A priori, la mise en invalidité n'implique pas le maintien en activité réduite et vous n'aurez plus de prolongation d'arrêt de travail après.
Non Répondu : la possibilité de continuer en activité réduite.

Suis-je obligé de lui annoncer mon classement en Invalidité Catégorie 1 ?
Non Répondu

Je ne percevrai plus d'indemnités journalières à partir du 01/01/2016.
Par contre je bénéficie d'un régime de prévoyance auprès de mon employeur.
Non Répondu

Le côté évasif de votre intervention n'est pas sans me rappeler l'art et la manière de feindre de ne pas comprendre les questions posées et de répondre vaguement qu'ont nos dirigeants qu'ils soient politiques ou en entreprise.
Si toutefois une autre personne se sentait la possibilité de m'aider je serais preneur tout en vous remerciant d'être intervenu

Cordialement

19/12/2015 23:15

Bonjour,
"Non Répondu : la possibilité de continuer en activité réduite."
Cependant, je ne vois pas comment vous pourriez continuer à envoyer des arrêts de travail et continuer en activité réduite puisque je vous ai répondu :
A priori, la mise en invalidité n'implique pas le maintien en activité réduite et vous n'aurez plus de prolongation d'arrêt de travail après...
"Suis-je obligé de lui annoncer mon classement en Invalidité Catégorie 1 ?
Non Répondu"
"Je ne percevrai plus d'indemnités journalières à partir du 01/01/2016.
Par contre je bénéficie d'un régime de prévoyance auprès de mon employeur.
Non Répondu"
L'employeur devrait organiser une nouvelle visite auprès du Médecin du Travail qui peut restreindre votre aptitude après la notification de la mise en invalidité...
Si vous ne percevez plus d'indemnités journalières, c'est que vous n'avez plus d'arrêt, donc on en revient à la réponse précédente...
Comme l'employeur n'est vraisemblablement pas devin, que c'est lui qui doit fournir les déclarations à la prévoyance de votre invalidité, il me paraît aller de soi que vous devez l'en prévenir...
On peut être concis sans pourtant être évasif ou ou carrément ne pas répondre...
Je ne sais pas si vous feignez de ne pas comprendre les réponses mais il suffirait de lire plutôt que de les critiquer avec une grande amabilité mais personnellement je ne vous comparerai pas car je vous considère apparemment plus que vous le faîtes vis à vis de quelqu'un qui essaie de vous aider bénévolement...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.