invalidité de type 2

Publié le 11/02/2021 Vu 764 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

11/02/2021 10:57

Bonjour,

Hier j'ai eu une convocation au control médical de la MSA. Je suis en arret suite à une depression qui fait elle meme suite au décés de mon mari et à une longue maladie dans laquelle je l'ai accompagné. Selon mon psychiatre je suis capable de reprendre mon travail mais dans quelques temps lorsque je serais plus solide (je suis éducatrice spécilaisée dans la protection de l'enfance). Or, ce médecin qui entre nous m'a trés mal reçu, m'a classé invalidité 1, puis finalement a rempli le document invalidité 2.

Alors que je me remets assez rapidement de cette dépression et vais de mieux en mieux, elle me suggere de changer de travail (en dénigrant celui que je fais actuellement) et me persuade que l'invalidité ne m'empeche pas de reprendre mon travail et qu'en plus je continuerai à toucher un montant d'"invalidité égale à mon salaire et que ceci se poursuivra jusqu'à ma retraire si je le souhaite.

a mon retour je me renseigne sur internet et me rend compte que je peux perdre mon poste que j'occupe depuis 20 ans. Que la dite indemnité ne serait qu'au maximum égale à 50 % de mon salaire et qu'en plus elle peut m'etre supprimée dés que j'irais mieux.

Je me retrouve donc seule avec deux enfants dont une qui a 10 ans, sans mon mari et peut être sans travail.

que puis je faire ?

Cordialement

Catherine L

11/02/2021 11:08

Bonjour,

Déjà l'employeur a une obligation de rechercher un reclassement si vous étiez déclarée inapte par le Médecin du Travail et il n'y a qu'en cas d'impossibilité qu'il pourrait vous licencier...

D'autre part, vous avez la possibilité de contester la décision du médecin conseil en demandant une expertise médicale dans le mois qui sui la notification...

Je vous conseillerais de vous rapprocher d'une association comme la FNATH...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.