Salaire du dimanche travaillé et non respect de la convention collective.

Publié le 20/10/2015 Vu 1106 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

19/10/2015 22:15

Bonjour,

Je suis actuellement en CDI 35 h en tant que Vendeuse Libre service.

J'ai lu récemment la convention collective de mon entreprise (Négoce en ameublement) et y ai appris que le dimanches (travaillés sur une base de volontariat pour notre cas) y sont payés 100% de plus qu'un autre jour et avec une journée de récupération le lendemain.
Hors, en réalité nous somme payés à 125%, sans journée de récupération.

Je comprends donc que mon employeur n'est pas honnête sur notre salaire. Que me conseillez vous ? D'autant plus qu'il souhaite nous faire passer les dimanches en obligatoire; en a t il le droit sans passer par un changement de contrat ? Je pense que non , mais j'ai besoin d'une source fiable, d'où le fait que je me tourne vers vous.

Je vous remercie de vos réponses et du temps que vous aurez consacré à m'aider.

Meilleures salutations.

20/10/2015 09:01

Bonjour,
Sans parler de malhonnêteté, on peut déjà en conclure que l'employeur n'applique pas la Convention Collective alors qu'il en a l'obligation...
D'autre part, le contrat de travail ou un avenant ne peuvent pas être moins favorables que la Convention Collective...
Je pense qu'il serait opportun de lui rappeler les règles applicables soit directement soit par l'intermédiaire des Représentants du personnel, s'il y en a dans l'entreprise et de revendiquer éventuellement une régularisation rétroactive sur 5 ans au maximum pour les majorations des salaires pour le travail du dimanche...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

20/10/2015 14:55

Bonjour et merci de votre réponse.

J'ai rappelé qu'il ne semblait pas respecter la Convention Collective mais il s'en moque, rétorquant par l'intermédiaire de ses responsables que nous, ses employés, sommes en tort. Il est cependant marqué noir sur blanc dans la convention ce à quoi nous avons droit concernant le travail dominical... Et nulle place donc à l'interprétation.

Devant une telle mauvaise foi (ou ignorance ?), dois je saisir les prudhommes ? Et si oui, suis je sûre de gagner ?

En vous remerciant encore pour votre temps .

20/10/2015 15:55

Bonjour,
Il n'est jamais possible de dire qu'un procès est gagné d'avance car une décision de Justice est toujours aléatoire mais d'après les éléments que vous devriez présenter en audience et que vous nous avez communiqués le contraire serait étonnant...
Vous pourriez éventuellement avant de saisir le Conseil de Prud'Hommes envoyer une lettre recommandée avec AR de mise en demeure à l'employeur lui indiquant qu'à défaut de régularisation lors de la prochaine paie, vous en avez la ferme intention...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.