Avertissement de travail.

Publié le 07/05/2016 Vu 1195 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

07/05/2016 12:53

Bonjour,
Je suis secrétaire à mi-temps, au même poste depuis 14 ans. Nous avons changé de directeur il y a 2 ans environ. En janvier 2016, j'ai été convoquée pour sanction disciplinaire (je n'avais pas mis à jour un logiciel - je travaille dans le social, empêchant ainsi le Siège Social de produire en temps et en heure le rapport d'activité).
Mercredi, j'ai préparé un courrier avec le nouveau nom du chef de service, et ses coordonnées. Seulement, je me suis trompée dans les coordonnées à envoyer aux ASE et aux parents (je travaille dans le social). J'étais absente l'après-midi, et la personne qui devait envoyer le courrier a arrêté les courriers après qu'ils aient été signés par le Directeur. Pensez-vous que l'on puisse me sanctionner à nouveau (2eme avertissement ) pour une telle faute (j'ai nuit à la bonne image de l'Association pour laquelle je suis salariée). Je n'ai pas vu le directeur hier et je suis morte de trouille à l'idée d'avoir un second avertissement et d'être licenciée.

Je vous remercie de l'attention que vous porterez à ce message.
Cordialement

07/05/2016 16:47

Bonjour,
Si vous aviez un avertissement pour ce motif, vous ne pouvez pas être licenciée pour le même puisque cela constituerait une double sanction mais il me paraît impossible de vous dire quelle sera la décision de l'employeur s'il est au courant de la faute...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

07/05/2016 18:28

merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Après avoir été voir ma sophrologue tout à l'heure, elle pense (comme beaucoup me le disent depuis quelques temps au boulot) que l'on essaie de me faire partir. Je suis la seule de l'ancienne équipe qui est restée.
Je vais me reprendre, je suis allée à la pharmacie pour prendre un petit truc afin de me reconcentrer, il parait que je suis à bout.... je pense aller voir mon directeur lundi, m'excuser de ma faute et lui expliquer que j'essaie de me reprendre. Je ne sais si cela aura un impact, mais pour moi, je me sentirai mieux.

Je vous tiendrais au courant dès que possible.
Cordialement.

07/05/2016 20:43

Je ne crois pas que la sophrologie soit la matière la plus prise en compte par le Conseil de Prud'Hommes mais il me paraît évident que lorsqu'un employeur commence à sanctionner une salariée c'st qu'il n'e pense pas que du bien et je ne suis pas sûr que l'usage de médicaments soit le seul remède...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

07/05/2016 21:02

ok pour la sophro, c'est juste que je suis quelqu'un de très stressée et que cela m'a permis d'évacuer. (je ne comptais pas en parler au conseil de prud'hommes).

il est certain que les médicaments ne sûrement pas le bon remède, mais pour l'instant, c'est ce que j'ai trouvé...

Effectivement, si je vous lis bien, je devrais plutôt quitter l'entreprise...

Cordialement

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. BERNON

Droit du travail

95 avis