Different avec mon directeur

Publié le 24/06/2016 Vu 1491 fois 8 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

23/06/2016 19:28

bonjour

voici le lettre envoyer a mon directeur qui résume l histoire dez un peu long mais bon :


Je tenais à vous informer que depuis mon différend avec monsieur Darras, je vous ai adresser le 20 février 2016 une lettre recommandée pour vous en faire part (1A 122 84563812). Depuis voici le déroulement de mes conditions de travail :

Jeudi 25 février 2016 convocation disciplinaire en date du 14 mars 2016 pour non-respect des consignes de travail , refus de faire un graissage sur une machine (à la demande de monsieur Darras).
Lundi 29 février 2016 lors de la réunion maintenance, vous dites à monsieur Vernier qu’il ne serait plus chef maintenance niveau 1, motif pas de techniques, vous me demandez de passer la semaine avec l'opérateur de l’extrusion pour voir ses tâches qu'il effectue , puisque pour vous je n’ai pas de qualifications, je vous ai répondu, je ferais la semaine avec lui car vous le demandez, mais je refuse sa place .

Jeudi 3 mars 2016, je vous est intercepté dans l’atelier pour vous informer que le fait de faire que du nettoyage de filtres ne me plaisait pas .Vous avez répondu que, je ne pouvais plus récupérer mon poste car, pas de qualifications et que vous avez pris trois intérimaires en vue d’une embauche car ils ont des diplômes, vous avez proposé que je prenne le poste à l’extrusion (nettoyer des filtres), ou retourner opérateur de trie en équipe où on devrait se séparer . Je vous ai rappelé que le jour de mon embauche le 30 décembre 2014 je vous avais dit que je n’avais pas de diplômes en maintenance, vous m’avez répondu que cela n’est pas importent et que je serais formé, vous m’avez validé mon c.d.i vu que je venais de passer 2 mois avec monsieur Langlois Pascal pour effectuer le changement de lames des broyeurs . Ceci est la seule formation dont j’ai bénéficié (officieusement) .
Jeudi 17 mars 2016 je reçois une lettre recommandée sur laquelle vous me fait part d'un avertissement pour non-respect des consignes de travail , et vous me demandez de respecter les conditions de mon contrat. Je vous ai adresser un courrier (1A 129 847 8918 5)pour contester l’avertissement.

Mardi 29 mars 2016 monsieur Bélanger me convoque dans son bureau pour me dire que je ne fais plus partie de l’atelier prélavage et lavage, je dois prendre mon nouveau poste dans l’atelier extrusion . Je lui ai répondu ne pas avoir de papier stipulent mon changement de poste , et que cela est une décision unilatérale de votre part car j'ai toujours refusé le poste .
À 13h00 le même jour je suis passé dans votre bureau en présence de monsieur Bélanger, vous m’avez confirmé mon changement de poste verbalement en me disant précisément “où tu prends le poste où tu prends ta voiture et tu te casses chez toi “ à quoi je vous ai répondu que je ne partirai pas chez moi (cela serait un abondons de poste), je ne contais pas démissionner et je ne voulais pas faire de ruptures conventionnelles .Vous avez répondu “attend toi à être convoqué pour insubordination “. Vous avez demandé à monsieur Benabad (délégué du personnel) que si je prenais le poste sans faire d’histoires il n’y aurait pas de suite.

Le 1 avril je reçois une convocation disciplinaire en date du 29 mars qui donne lieu à un entretien le 13 avril, qui par la suite a été reportée au 20 avril qui s'est passé entre vous et moi, où vous vous êtes excusé d’avoir dû décaler la date et vu que je faisais mon travail, alors je pouvais partir il n’y avait rien à dire . Donc je reçois une convocation disciplinaire sans motif réelle .

Le fait de m’avoir changé de poste ne me permet plus de respecter les conditions de mon contrat qui sont entre autres :
de la réalisation des dépannages mécaniques, électriques, pneumatiques et hydraulique des lignes de production
Effectuer la maintenance préventive
De participer au changement de production et aux arrêts programmés
Intervenir dans les modifications techniques des installations
Le poste actuel ne me permet plus de réaliser des graissages ce qui ma valut un avertissement, je ne participe plus aux arrêts programmés (lundi et jeudi changement de lames broyeurs). Cela fait maintenant plusieurs semaines, que je vide des gamelles de cyclones à poussières, je nettoie des filtres à huile et à air et l’entretien d’une machine à laver et d’une machine à souffler.

Je vous rappelle par se courir, que je ne compte pas mettre fin à mon contrat . Si cela est une motivation de votre part je suis disposé à écouter vos propositions .
Vous voudrez bien m’informer des suites réservées à ce courrier.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le directeur, l’expression de mes salutations distinguées .

merci de vos réponses (tout es bon a prandre)

24/06/2016 08:33

Bonjour,
Je ne vois pas quelle réponse on pourrait apporter puisqu'il n'y a pas de question, que l'on ne peut pas savoir ce que va décider l'employeur et que l'on ignore votre qualification au contrat de travail et s'il y figure une définition de poste ou par fiche annexe...
En tout cas, il semble que vous vouliez placer la situation sur un plan conflictuel et que ce serait étonnant qu'il reste inerte à court ou moyen terme...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

24/06/2016 08:45

re

une question :a t il le droit de faire des changement de poste unilatéralement en menacent ,depuis le 15/06/16
en mise a pied conservatoire avec convocation le 23/06 ou on me demande de donner ma décision car c est a moi de dire ce que je veu faire .Le directeur me demande de revenir mardi en p.v dans son bureau ????

24/06/2016 09:11

Tout dépend si les tâches demandées dans le nouveau poste sont trop éloignées de la qualification et si le changement de poste constitue une modification essentielle du contrat de travail...
Donc l'employeur n'est pas resté inerte mais il serait étonnant que la convocation à l'entretien préalable précise que c'est pour que vous disiez ce que vous voulez faire mais plutôt pour recueillir vos explications...
Je vous conseillerais de vous y faire assister de préférence par un Représentant du Personnel...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

24/06/2016 11:26

ok merci du conseil

24/06/2016 12:07

Bonjour,
Dommage!Préparer vous en conséquence...ils ne vous lâcheront pas quoi qu'il arrive. j'ai le sentiment qu'ils sont à la recherche active d'autres preuves pour vous licencier purement et simplement. En tout cas le ton semble donné d'après vos explications.

Le jour on vous empêchera physiquement l'accès à votre poste, immédiatement faites-le constater par un huissier. Voir après saisir les Prud'hommes si la situation se pourrisse davantage.
Bon courage!

24/06/2016 12:20

Mais c'est déjà fait que le salarié est empêché d'accéder à son poste puisqu'il est en mise à pied conservatoire et que cela sent le licenciement pour faute grave, il est donc complètement inutile en plus de payer des frais d'Huissier...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

24/06/2016 12:39

mon r.d.v c est passé hier (23/6/16)grief énoncé une belle liste don un feu de filtre le 5/5/16 (férié) et mis en arrêt le 4 mai par la médecine du travail(dépression du au
agissement du directeur) que je doit revoir mais elle est en arrêt pas de rdv jusque au 27/6/16.
elle va me faire le compte rendu de ce qui c est dit avec le directeur.
donc moi je pence qu il veut accélérer les choses avant le retour du médecin du travail ,mais c est que mon avis.

24/06/2016 13:07

Donc ce n'était pas la convocation qui était du 23/06 mais pour un entretien le 23/06...
La Médecine du Travail n'est pas habilitée à délivrer un arrêt de travail tout au plus une inaptitude temporaire mais qui n'est pas un arrêt-maladie...
On ignore qui va vous rédiger un compte-rendu...
En tout cas, la procédure de licenciement est engagée sachant que l'employeur ne peut pas le motiver par des faits antérieur à 2 mois et même un délai plus restreint ou dont il a pris connaissance dans ces mêmes délais...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1434 avis

249 € Consulter