évaluation annuelle

Publié le 31/01/2023 Vu 808 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

31/01/2023 10:00

Je suis clerc de notaire cadre dans une étude depuis 6 ans .j ai fait un burn out il y a 2 ans .je n' avais plus de vie privée, cadence infernale de travail au détriment de ma sante.j ai été arrêtée pendant plusieurs mois.depuis le notaire qui a l étude me fait signer des évaluations prétextant que je ne suis pas assez rentable qu il faut queje travaille plus .je suis très bien rémunéré grâce à mes compétences et mon ancienneté.. A la fin de 2022, les notaires associés se sont partagés les bénéfices et la hausse de l inflation arrivant,ils ont dû contracter un prêt pour renflouer les caisses .étant donné que je suis très bien payé,je soupçonne que notaires actionnaires majoritaires souhaitent me licencier soit pour faute grave ou licenciement économique afin d embaucher un clerc qui sera moins rémunéré.mon supérieur qui est également actionnaire de l étude mais moindre que les deux autres m a défendu lors de l entretien mais ses paroles n ont pas été retanscrites sur l évaluation.Ce dernier m a fait signe discrètement de signer la fiche d évaluation malgré les mensonges et les reproches . injustifiés.Je n ai plus me défendre en exprimant oralement mon désaccord .depuis, les notaires majoritaires ne m adressent plus la parole . à plusieurs reprises, j ai demandé à mon supérieur hiérarchique ( notaire minoritaire) si il avait des reproches à me faire? Il est tout à fait satisfait de mon travail.j ai évoqué lors de mon évaluation que je n ai jamais refusé un dossier et que si on me reprochait de ne pas assez travaillé, je n en étais pas responsable.depuis je vis un enfer , je ne dors plus , j ai peur que l étude me licencie .ils ont déjà exigé que je prenne d office les 15 jours de vacances restant jusqu en mai alors que je devais prendre une semaine en février et une semaine en mars .je crains que cette manœuvre soit faite afin de ne payer des congés.une de mes collègues a sa semaine de vacances en mars .je crains de leur part, une manœuvre pour me congédier au printemps.A cause de l inflation, l étude fait moins de profits.Cette dernière ayant battue des records les 2 dernières années.J ai omis de préciser qu on m a reprochée oralement à la précédente évaluation d avoir été absente pour le burn out et le fait que je sois par la suite en congés maternité.Depuis, ma vie est un enfer, je déprime terriblement, de peur d être licenciée après mes vacances de février.je regrette d avoir signé mon évaluation mais on m a fait comprendre qu'il était préférable que je la signe .je vous remercie infiniment de me donner votre ressenti et surtout m indiquer ce que je dois faire .mon supérieur hiérarchique me dit que tout va bien.mais, je me demande s'il est sincère ?et me défendra ?étant minoritaire.le fait que les notaires ont dû contracter un prêt après avoir pris dans les bénéfices au détriment des employés et de la viabilité de l étude, est sans nul doute un aveu d une mauvaise gestion .Cela fait 3 ans que je ne suis pas augmentée et ces derniers ont indiqué à tout le personnel qu il n y aurait pas d augmentation ni prime jusqu'à nous donner la moitié des tickets bon d achat pour Noël qui ne leur coûte rien .merci infiniment pour votre réponse .mes angoisses sont grandissantes de jour en jour et ce n est pas le moment de tomber malade et de m arrêter, même si ils sont responsables de mon mal être .

Cordialement

Superviseur

31/01/2023 10:41

Binvenue

Merci de revoir votre texte au regard des préconisations des CGU, que vous avez acceptées ...
__________________________
Rappel: Les intervenants doivent faire preuve d'empathie plutôt que de culpabiliser des gens qui cherchent de l'aide.

31/01/2023 11:56

Bonjour,

Il est certain qu'il aurait mieux valu ne pas signer l'évaluation mais en soi cela ne serait pas suffisant pour constituer une cause réelle et sérieuse de licenciement...

A l'avenir, je pense qu'il faudrait que vous soyez plus prudente pour ne rien signer contre votre gré et dès maintenant vous constituer des preuves d'un éventuel harcèlement moral en notant jour par jour tout évènement pouvant le constituer...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1434 avis

249 € Consulter