Rétrogradation abusive insuffisance professionnelle

Publié le 01/12/2016 Vu 1415 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

21/11/2016 15:22

Bonjour,
J'ai été retrogradé en Janvier 2016 pour insuffisance professionnelle.

Ainsi, j'ai été promu en manager en Octobre 2016 passant ainsi d'un salaire de 1511 Brut à 1900 brut. Les objectifs ont toujours eté depassés durant les 4 mois de ma période d'essai. Ai été felicité pour avoir été meilleur manager sur mon lieu de travail (sur 4 managers) et ai obtenu les meilleurs résultats productivité / qualité / équipe.

Cependant à une semaine de ma fin de période d'essai (sur avenant) j'ai été rétrogradé. L'on ma invité à m'installer dans un bureau et l'on m'a annoncé que l'on devait mettre fin à ma période d'essai pour cause de réorganisation de l'entreprise (je coutais trop cher). Ainsi une réunion à eu lieu avec l'ensemble des salariés (38 personnes) indiquant que mes compétences n'étaient pas remises en cause et que je serai prioritaire sur le même poste dès lors que l'entreprise le permettrait.

Cependant l'on m'a fait signer un document de fin d'avenant pour "insuffisance de résultats". Ce document est en totale contradiction avec le discours tenu lors de la réunion (signé sous le coup de l'émotion).

J'ai par la suite passé un entretien annuel stipulant que mes compétences étaient au dela des attentes en temps que manager. Cependant ce document ne m'a jamais été donné, puisque apperemment "introuvable" ou "perdu".

Que pensez vous de la situation et quelles sont mes solutions ?

Merci à tous par avance,

21/11/2016 17:46

Bonjour,
En cas de promotion et de changement de poste, il ne s'agit pas d'une période d'essai mais probatoire qui doit être inscrite à l'avenant et qui, si elle n'est pas concluante, vous fait revenir à l'emploi précédent...
En revanche, si c'est suite à une réorganisation de l'entreprise, il ne s'agit pas de la même chose et l'employeur doit éventuellement vous proposer la modification du contrat de travail pour raison économique par lettre recommandée avec AR en vous laissant un mois de réflexion, en cas de refus, s'il maintient sa décision, il doit procéder au licenciement économique au terme du délai...
Le problème est le document que vous avez signé pour savoir si vous y avez donné votre accord sur son contenu ou simplement signé pour en accuser de réception et les preuves sur le contexte...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

21/11/2016 17:53

Bonjour,

La signature à été effectuée pour simplement accuser reception du document. A ce jour l'ensemble des employés ont assistés à la réunion stipulant la non remise en cause de mes compétences.

Rien n'a laissé apparaître le moindre signe d'une réorganisation hormis le discours du PDG et DRH.

Merci par avance,

21/11/2016 18:14

Donc, on ne peut pas vous opposer un acquiescement à la période probatoire non concluante et il faudrait savoir si le poste de manager a disparu donc si vous n'y avez pas été remplacé car je crains que vous ayez du mal à recueillir des témoignages parmi vos collègues faisant encore partie de l'entreprise...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

30/11/2016 17:44

Bonjour,

J'ai possibilité d'obtenir une vingtaine d'attestation. Mais quelles seraient les suites envisageables ?

Merci par avance,

30/11/2016 18:46

Bonjour,
Il faudrait déjà que les attestations revêtent les formes prévues à l'art. 202 du code de procédure civile...
Je vous conseillerais de vous rapprocher d'un défenseur syndical (liste disponible normalement sur le site de la DIRECCTE de la Région) ou d'un avocat spécialiste pour envisager un recours devant le Conseil de Prud'Hommes si l'employeur ne veut pas revenir sur sa décision et régulariser...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

01/12/2016 14:11

Bonjour,

L'ensemble des attestations sont sous la forme du CERFA demandé.

Je vais me rapprocher au plus vite des spécialistes pour presenter le dossier.

Cordialement,

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. BERNON

Droit du travail

95 avis