Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Avocat au Barreu de l'Equateur et Assistant à la Faculté de Droit de l'Universté de Mbandaka

Légalité des mesures de prévention de l'ordre public prises par la PNC/EQUATEUR

Publié le Modifié le 04/04/2022 Vu 333 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

L'édiction de ces mesures rentre bel et bien dans le cadre de la police administrative, car elle vise à prévenir les troubles à l'ordre public par les usagers de la route lors de l'arrivée du Président de la République.

L'édiction de ces mesures rentre bel et bien dans le cadre de la police administrative, car elle vise à pré

Légalité des mesures de prévention de l'ordre public prises par la PNC/EQUATEUR

La légalité des mesures de prévention de l'ordre public routier édictées par le Commissaire Provincial a.i de l’EQUATEUR

 

Depuis le mois de mars 2022, en prélude de l'arrivée imminente du Président de la République à Mbandaka, le Commissaire Provincial ad intérim, le Colonel full Guillain Sangwa Nyembo a édicté dans le cadre de ses missions, un ensemble des mesures de prévention, appelées "attitude à prendre par les usagers de la route lors du séjour du Président de la République à Mbandaka", en faveur de la population, des hommes en uniforme et des agents de l'ordre et de sécurité.

 

Ces mesures qui du reste sont louables, ont été mal perçues par certaines personnes, allant plus loin d'exposer le Commissaire Provincial de la PNC au mépris du public.

 

A titre de réaction en qualité de son avocat conseil, il convient ici de préciser les uns et les autres au sujet de la nature juridique desdites mesures. 

 

1. De la police administrative

 

Aux termes de l'article 1er de la loi organique n°11/013 du 11 août 2011, la police nationale congolaise, est un service public..., chargé de la sécurité et tranquillité publique, de la sécurité des personnes et de leurs biens, du maintien et du rétablissement de l'ordre public....

 

En effet, la police administrative est différente de la police judiciaire. La première désigne une activité de service public ayant pour but le maintien de l'ordre public. Elle se traduit logiquement, par l'édiction de normes et par la mise en place de contrôle. Elle dispose une légion des prérogatives, bref, c'est pour la prévention des infractions ou du trouble à l'ordre public (sécurité, tranquillité publique et salubrité). La police judiciaire vise la répression des infractions.

 

Ces prérogatives tirent leur source de l'article 15 de la loi sus-évoquée qui prévoit que "les missions ordinaires s'exercent dans le cadre du service normal de la police. Elles ont pour but de prévenir des troubles à l'ordre public et les infractions..."

 

Bref, la police administrative a pour mission de prévenir l'éventuel trouble à l'ordre public (prévenir la commission des infractions).

 

2. Des mesures prises par le Colonel Guylain Sangwa sur les usagers de la route

 

L'édiction de ces mesures rentre bel et bien dans le cadre de la police administrative, car elle vise à prévenir les troubles à l'ordre public par les usagers de la route lors de l'arrivée du Président de la République. 

 

En s'adressant à la population d'abord, le Commissaire Provincial a.i de la police, a prévenu cette dernière d'éviter certains agissements, mieux comportement pouvant scandaliser le cortège présidentiel. Il prévient face à certaine attitude pouvant attenter à la vie du premier citoyen du pays qui sera à Mbandaka dans les jours qui arrivent. Il n'a pas imposé à la population ce qui doit être dit ou demander au Chef de l'État.

 

Vis-à-vis des hommes en uniforme et des agents de l'ordre et de sécurité, il a donné des consignes, ce qui doit être fait ou pas.

 

De tout ce qui précède, les mesures de prévention prises par le Colonel Guylain Sangwa Nyembo, ne sont pas discriminatoires moins encore intimidatrices, et ne limitent pas les droits de la population de s'adresser au Chef de l'État ou de demander quelque chose, mais uniquement d'observer une attitude routière lors du passage présidentiel.

 

Étant donné que la PNC est apolitique, il est indécent d'associer le Colonel Guillain Sangwa Nyembo, de toutes les diatribes et disputes politiques car en ses qualités du chargé de la police administrative à l'Equateur et du Commissaire Provincial a.i, il a tout le pouvoir d'édicter des règles pour la protection des autorités civiles, en l'occurrence le Président de la République.

 

 

Me Edmond Mbokolo Elima

Avocat au Barreau de l'Equateur.

 

Vous avez une question ?
Blog de Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

EDMOND MBOKOLO

30 € TTC

Pas d'avis pour le moment

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Avocat au Barreau de l'Equateur

Assistant à la Faculté de Droit Université de Mbandaka

République Démocratique du Congo

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

30 € Ttc

Rép : 24h maximum

Pas d'avis pour le moment

Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Informations

Maitre MBOKOLO ELIMA EDMOND

Avocat à la Cour  au Barreau de Mbandaka

Assistant à la Faculté de Droit de l'Université de Mbandaka

E-mail: edmondjean@gmail.com

Tél.: +243852522855

Facebook: Edmond Mbokolo ou Mbokolo Edmond

Rechercher
consultation.avocat.fr
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles