Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Avocat au Barreu de l'Equateur et Assistant à la Faculté de Droit de l'Universté de Mbandaka

Mission d'information confiée à L'honorable Modeste Bahati Lukwebo pour identifier une nouvelle coalition

Publié le 03/01/2021 Vu 813 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

L'article 78 al. 2 de la constitution ne parle pas d'une nomination qui doit être faite dans une ordonnance contresignée par le Premier Ministre.

L'article 78 al. 2 de la constitution ne parle pas d'une nomination qui doit être faite dans une ordonnance c

Mission d'information confiée à L'honorable Modeste Bahati Lukwebo pour identifier une nouvelle coalition

Mission d'information confiée à L'honorable Modeste Bahati Lukwebo pour identifier une nouvelle coalition : il y a-t-il un vice de procédure conformément à l'article 78 de la Constitution ?

 

Me Edmond Mbokolo

Avocat au Barreau de l'Equateur

 

Assistant à l'Université de Mbandaka.

 

A travers le communiqué signé par le Prof Dr Désiré Kashmir Kolongele Eberande, Directeur de cabinet ad intérim du 31 décembre 2020, lu dans les ondes de la radiotélévision nationale (rtnc) ce vendredi 1er janvier 2021 par l'équipe de communication du Chef de l'État, une mission d'information a été confiée à L'honorable Modeste Bahati Lukwebo aux fins d'identifier une nouvelle coalition qui permettra au Chef de l'État de se doter d'une nouvelle majorité à la quelle sera issu le prochain Gouvernement d'union sacrée.

 

Suivant certains juristes et politiciens, ladite mission ne devrait pas être communiquée aux congolais par le biais d'un communiqué officiel, mais il fallait plutôt qu'il en soit par une ordonnance présidentielle.

 

A travers cette monographie, nous avons l'impérieuse obligation de deleters les zones d'ombre qui vagabondent dans les esprits de certaines personnes (juristes ou profanes). 

 

En effet, l'article 78 al 2 de la Constitution est clair comme l'eau de la fontaine lorsqu'il prévoit que si une telle majorité n'existe pas, le Président de la République confie une mission d'information à une personnalité en vue d'identifier une coalition.

 

Le jargon juridique utilisé ici est le verbe confier et non le verbe nommer. Pour le premier, déléguer quelqu'un ou remette quelqu'un quelque chose. Par contre, le deuxième verbe signifie designer quelqu'un pour remplir une mission.

 

Il est loisible de préciser logiquement que, l'article sus-évoqué ne fait nullement allusion à une nomination par ordonnance présidentielle. Le constituant de 2006 étant clair lorsqu'il précise sans froid aux yeux que le Président de la République confie une mission... Cette dernière peut être commise ou confiée soit par un communiqué notifié à l'intéressé ou par un acte administratif interne à la présidence de la République. 

 

Pour ainsi signifier que, la constitution ne dit pas qu'il faut nommer par ordonnance présidentielle l'informateur, par contre le Président de la République lui confie tout simplement une mission. Il sied de souligner que, là où la constitution impose la nomination, est expressis verbis mentionné (exemple : articles 78 al.4, 81, 82...). Ici, on parle de nommer par ordonnance et contresignée par le Chef de la Primature.

En surabondance, il est aisé de relever ici un cas similaire à titre de jurisprudence où en date du 08 mars 2012, le Président de la République de l'époque avait confié à travers un communiqué officiel signé par son Directeur de cabinet et lu à la rtnc, une mission d'information à L'honorable Charles Mwando Nsima aux mêmes fins.

 

Il vous souviendra que, le Premier Ministre ILUNKAMBA a été désigné à la suite de l'accord FCC CACH qui a formé la majorité parlementaire. Ledit accord étant dissout, ce Premier Ministre issu de ce dernier est réputé démissionnaire et la nomination de l'informateur était très importante et urgente.

 

En bouclant la boucle, nous voulons tout simplement dire que, l'article 78 al. 2 ne parle pas d'une nomination qui doit être faite dans une ordonnance contresignée par le Premier Ministre, mais le Président de la République de sa propre initiative, confie la mission d'information à une personne soit par le truchement d'un communiqué officiel ou encore par un acte purement administratif (même une simple correspondance adressée à l'intéressé). Ce qui nous pousse sans atermoiements de dire que, le communiqué lu à la rtnc n'énerve aucune disposition constitutionnelle moins encore légale. Par voie de conséquence, il n'y a aucune irrégulière dans la forme.

 

 

Vous avez une question ?
Blog de Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

EDMOND MBOKOLO

30 € TTC

Pas d'avis pour le moment

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Maitre Edmond MBOKOLO ELIMA

Avocat au Barreau de l'Equateur

Assistant à la Faculté de Droit Université de Mbandaka

République Démocratique du Congo

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

30 € Ttc

Rép : 24h maximum

Pas d'avis pour le moment

Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Informations

Maitre MBOKOLO ELIMA EDMOND

Avocat à la Cour  au Barreau de Mbandaka

Assistant à la Faculté de Droit de l'Université de Mbandaka

E-mail: edmondjean@gmail.com

Tél.: +243852522855

Facebook: Edmond Mbokolo ou Mbokolo Edmond

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles