Publié le 26/09/13 Vu 3 229 fois 0 Par Maitre Sabine SULTAN DANINO
Passer trop de temps sur Facebook peut être un motif de licenciement.

La cour d’appel de Pau, par un arrêt du 13 juin 2013, vient de valider le licenciement de l'employée d'une agence d’intérim de la Côte basque. En cause: ses connexions très fréquentes sur les réseaux sociaux pendant ses heures de travail. Cette décision pourrait faire jurisprudence en France. Cette décision, si elle peut paraître sévère s'inscrit dans la mouvance jurisprudentielle actuelle.

Lire la suite