Divorce pour faute, long! Ex-épouse magistrat

Publié le 18/02/2024 Vu 444 fois 7 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

11/02/2024 04:15

Bonjour,

J'ai demandé le divorce en novembre 2021, j'ai quitté mon ex femme pour une autre et je lui ai ouvertement expliqué mon choix pour une autre femmme. Je n'ai pas eu d'enfant avec mais j'ai d'un premier lit deux enfants. Je précise que mon ex épouse était en école de magistrature lors de notre séparation, elle depuis plus d'un an substitut du procureur. A la suite d'un déchainement de colère elle a malgré ses fonctions usurpé mon compte linkedin et à agit de façon malveillante avec des preuves et aveux, j'ai porté plainte, sans retour. Chaque conclusion est reportée, j'ai changé de travail et je suis aujourd'hui au SMIC avec deux enfants. La maison que nous occupions est vendu et l'argent séquestré. Je précise qu'elle n'a pas d'enfant. Je vous écris un peu par désespoir, je suis sans solution et dans la précarité avec mes enfants. Elle n'a aucun éléments factuels, mon dossier n'est pas compliqué, je ne traine pas de casserole. Je suis ouvert à toutes les propositions de solutions. Merci Dernière modification : 11/02/2024 - par DIU-73 Superviseur

11/02/2024 08:22

Bonjour,

Dans une telle situation, il vous faut absolument un avocat. Votre ex connait toutes les subtilités de procédure et peut faire durer le divorce très longtemps. Si vous avez peu de ressources, vous pouvez obtenir l'aide juridictionnelle.

Que le prix de vente du bien soit bloqué s'explique parce que vous n'êtes pas d'accord sur la répartition de la somme. Là aussi il faut demander au tribunal une décision pour débloquer.

Votre plainte n'a pas d'influence ni sur la procédure de divorce, ni sur celle de partage.

Superviseur

11/02/2024 08:57

BONJOUR

Vous n'évoquez pas la présence d'un avocat... Pourtant indispensable dans une telle configuration conflictuelle .
__________________________
La condescendance n'a pas sa place ici et le respect des internautes est une règle... Sous couverture de leur(s) pseudonyme(s), certaines personnes (TROLLS) n'interviennent que pour pourrir les discussions, s'auto-congratuler, digresser ou provoquer.

18/02/2024 07:16

Oui j’ai bien un avocat mais il ne trouve pas de solutions. Pas d’enfants ensemble, maison vendu, mon casier est vierge, je n’ai pas de casseroles. Elle reporte à chaque fois. Difficile de se reconstruire avec mes 2 enfants. Je sais que le délit qui résulte du Pénal n’a rien à voir avec le divorce, visiblement une plainte pour usurpation avec des témoignages et des aveux par textos de Madame ne suffisent pas. Je vais probablement écrire au procureur de sa juridiction ou au CSM, je trouve cela trop facile. Si vous avez une idée je suis preneur. Merci

Superviseur

18/02/2024 08:08

Bonjour et bienvenue

Juste un mot concernant les aveux par textos.

Ils peuvent constituer une preuve dans le cadre d'une enquête ou d'une procédure judiciaire à condition qu'ils aient été obtenus légalement, non altérés et que leur authenticité soit vérifiable

Leur valeur probante dépend de l'appréciation du juge, conformément à l'article 1383-1 du Code civil, ils sont évalués en fonction des circonstances de l'affaire.
__________________________
Comment contacter... (cliquez)
un avocat .../... un conciliateur .../...Le défenseur des droits
Et ci-contre à droite, les avocats inscrits sur les sites du groupe

18/02/2024 08:15

Les aveux par textos sont des messages qu’elle m’a envoyé. Elle s’est même excusée après coups sur des injures faites sur Linkedin à mes collaborateurs. Je vais peut être appeler BFM, ça peut faire un sujet…À moins que le délit d’usurpation soit autorisé dans la magistrature!

18/02/2024 08:19

Bonjour,


visiblement une plainte pour usurpation avec des témoignages et des aveux par textos de Madame ne suffisent pas


@Marck_ESP, comme, contrairement à l'avocat, vous n'avez pas le contenu des textos et que cette dernière ne trouve pas de solution, je ne vois pas qu'elle est l'utilité de votre intervention qui est loin d'appoter pas une « idée » comme l'espérerait yan66.


À moins que le délit d’usurpation soit autorisé dans la magistrature!


Cela semblerait aller un peu trop loin pour être cautionné.

Cdt.
__________________________
La dictature censure toutes critiques et agresse la démocratie.

18/02/2024 09:04


Oui j’ai bien un avocat mais il ne trouve pas de solutions.


Bonjour,

Si votre avocat qui connait l'ensemble du dossier ne trouve pas de solution, qu'espérez vous d'un forum de malheureux bénévoles qui n'ont que les infos données par vous en quelques lignes ?

Tentez de consulter un autre avocat ?

Ou réfléchissez à vos demandes qui sont peut être impossibles à satisfaire ?

Parfois pour divorcer il faut savoir faire la part du feu et ne pas avoir raison "à tout prix" ou vouloir faire "payer" l'ex pour ses turpitudes... ce qui a une conséquence très simple : un blocage sans issue.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis