divorce et vente de la maison

Publié le 03/11/2010 Vu 2748 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

21/09/2010 16:21

En divorce depuis bientôt 2 ans, ma femme est restée ds la maison familiale, elle a déménagé fin juin pour vivre chez son ami.En juillet elle me dit que la maison est vide et à moi de m'occuper de la vendre.A ce jour la maison n'est ni vidée ni nettoyée. Comment puis je faire pr la mise en vente, je ne peux faire venir ni notaire ni agence pour faire estimée une maison insalubre!!!!!
Quels sont mes droits? Nous avons un contrat de mariage et seule la maison est aux 2.
Merci pour votre aide.

21/09/2010 17:23

Donc si je comprends bien vous êtes en séparation de biens et la maison est en indivision.

Bon ben voilà, vous n'avez que peu de moyens de la contraindre à revenir la nettoyer et la vider.

21/09/2010 20:40

Merci pour votre réponse, en fait j'aurai espéré mieux. Si quelqu'un parmi vous a été ds la même situation n'hésitez pas à m'informer de la façon dont vous avez procédé. Merci encore.

03/11/2010 18:02

Bonjour,
Marié été 1999 avec contrat de mariage et séparation de biens. Août 1999, achat de la maison, crédit signé à 2, mais seul mon salaire finançait ce crédit ainsi qu'un crédit pour des travaux; madame gardait son salaire sur son compte personnel pour ses loisirs et très rarement pour payer les factures attenant au ménage. Séparés fin 2007, le remboursement du crédit restant s'effectue par moitié depuis début 2008.Madame est restée ds la maison avec les enfants.
En divorce depuis bientôt 2 ans.
Quelle sera ma part lors de la vente de la maison.Aurais-je à justifier que seul mon salaire servait à rembourser les 2 crédits ?
Besoin de votre aide.
Merci.

03/11/2010 18:34

Votre part de la maison sera celle indiquée sur l'acte notarié.
Les époux sont réputés participer aux dépenses du foyer en fonction de leurs moyens.
Si vous avez CHOISI de payer plus, notamment pour le crédit c'est une libéralité entre époux, ça ne change donc pas la propriété de la maison

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.