puis-e quitter mon compagnon et l'empecher de voir son fils

Publié le 20/11/2010 Vu 5271 fois 8 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

20/11/2010 20:48

Bonsoir,
j'écris sur ce forum car je n'ai pas réussi à avoir une réponse à mon problème.
Je vis chez mon compagnon depuis 2 ans et nous avons un petit garçon de 6 mois et demi. Après la naissance du petit, cet été, j'ai eu, je pense, un bon coup de baby-blues. Bref, les relations entre mon compagnon et moi ont été très tendues, il ne m'a pas comprise, et m'a mise à la porte de la maison avec mon fils. J'ai donc passé presque un mois chez mon père avec mon fils, pour qu'ensuite mon compagnon me demande de revenir (avec, finalement, la nuance : maison-foyer quand ça va, et "ma" maison quand ça ne va pas...). Depuis, pour le bien de mon enfant, j'essaie de passer outre mais n'ai absolument plus confiance en notre couple, je suis toujours dans l'inquiétude : va-t-il me mettre dehors ou va-t-il me "garder"?
Plus ça va et plus je suis persuadée que l'épisode de cet été, ainsi que d'autres comportements, prouvent que mon compagnon est complètement instable. (un jour c'est "je t'aime je te garde", le lendemain "tu me saoûles casse toi").
Je me demande donc, s'il me "jette" ou si je pars, si je peux lui interdire purement et simplement de voir son fils.
Autre éventualité qui me terrifie, qu'il me mette à la porte et qu'il garde mon fils!

Quelles démarches puis-je mettre en place pour me protéger d'ores et déjà? Quels sont mes droits?
J'attends vos commentaires, aidez moi s'il vous plaît, merci!

Modérateur

20/11/2010 21:00

Bonsoir, vous pouvez quitter votre compagnon mais pas lui interdire de voir son fils. Le JAF decidera du droit de visite et d'hebergement de l'enfant. Ne vous mettez pas en tort en empechant le pere de voir son fils, ça pourrait se retourner contre vous.

Vous dites que le pere est instable dans sa relation amoureuse avec vous, mais vous ne dites jamais qu'il est violent ou dangereux pour l'enfant. Et pensez aussi à votre enfant, il a besoin d'un pere, comment lui expliquerez vous plus tard que vous vous etes arrogé le droit de le soustraire à son père
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

20/11/2010 21:08

Bonsoir,

Si votre compagnon a reconnu son fils, nous ne pouvez pas lui interdire de le voir.
Il a l'autorité parentale au même titre que vous.

Etant donné la situation dans laquelle vous vous trouvez actuellement, je pense que vous avez tout intérêt à trouver un logement pour vous et votre fils.

Il faut saisir le Juge aux Affaires Familiales en courrier recommandé AR auprès du Tribunal de Grande Instance dont votre domicile dépend.
Le JAF déterminera le droit de garde, le droit de visite et d'hébergement, ainsi que le montant d'une pension alimentaire.

Un avocat n'est pas nécessaire.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

20/11/2010 21:10

Clairement, n'y retournez pas. Un homme capable de mettre ainsi à la porte son enfant et sa mère, ne mérite ni l'un ni l'autre et surtout il recommencera, soyez-en certaine. La prochaine fois s'il vous met à la porte en gardant l'enfant, la résidence habituelle de l'enfant sera chez lui et il pourra (même si ça le met en tort) vous interdire de voir votre bébé jusqu'à ce que vous obteniez un jugement (ça peut prendre des mois).

Vous ne pouvez pas lui interdire de le voir, car comme le dit Clara, ça vous mettra dans votre tort. Déjà pensez qu'il dira que vous avez quitté le domicile commun en emmenant l'enfant sans son accord.

Donc ayez votre propre logement et accordez-lui un droit de visite (si possible en présence de votre père vu comment vous décrivez l'individu et uniquement s'il en fait la demande officiellement ou devant témoin). Laissez-le prendre l'initiative de saisir le JAF pour ses droits sauf si vous voulez une pension alimentaire.

20/11/2010 21:26

Merci pour vos réponses.
Je pense en effet faire les choses calmement et commencer par trouver un logement pour mon fils et moi. Son père l'a reconnu et a donc des droits j'en suis consciente, et pour être plus précise, n'a jamais été violent envers lui. Cependant, cela ne l'a pas dérangé de le mettre dehors avec sa mère, donc en effet, même si un jour je devais expliquer à mon fils pourquoi je m'oppose à ce que son père le voit, je pense que ce dernier devra aussi lui rendre des comptes, et lui expliquer aussi pourquoi il n'a plus voulu de lui lorsqu'il avait 3 mois. Je pense que son instabilité en tant que compagnon déteint malheureusement aussi sur son rôle de père, et en cela, je trouve que c'est très dangereux.
Je vais donc mettre en place la procédure que vous m'avez recommandée, savez-vous par contre combien de temps il faut compter pour que la "machine" soit lancée? Je me sens ignorante et complètement démunie!

20/11/2010 21:33

Je vais donc mettre en place la procédure que vous m'avez recommandée, savez-vous par contre combien de temps il faut compter pour que la "machine" soit lancée

Comme a dit Domil, en principe il faut compter quelques mois. Tout dépend de l'encombrement du TGI.

Je vous rappelle que vous ne devez pas interdire à son père de voir son enfant, cela vous mettrait en tort.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

20/11/2010 21:39

D'accord. J'espère trouver une solution en attendant mais je ne pense pas lui interdire de voir son fils; j'ai lu entre temps quelques discussions à ce sujet, je sais maintenant ce que je risque. Encore merci pour vos réponses.

20/11/2010 22:09

Je vais donc mettre en place la procédure que vous m'avez recommandée, savez-vous par contre combien de temps il faut compter pour que la "machine" soit lancée? Je me sens ignorante et complètement démunie!

Sauf si vous désirez qu'il verse une pension alimentaire, vous n'avez pas à prendre l'initiative de la procédure.

20/11/2010 22:15

ah d'accord je pensais qu'il fallait que je sois, dans tous les cas, à l'origine de la procédure. merci pour la précision: je ne pensais pas demander de pension alimentaire, ça m'enleve donc une bonne épine du pied, à lui donc de prendre l'initiative.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.