Séparation, doit-il me comuniquer ses coordonnées?

Publié le Vu 1975 fois 12 Par amour1804
13/06/2011 02:05

Bonjour,je suis séparer(non marier)du père de mes 2 enfants(11 et 5 ans) depuis avril2010.Nous nous sommes mis d'accord sur une garde alternée(1sem sur2)en comme un accord en attendant le jugement fin janvier 2011.Mais cela n'a fonctionné qu'un certain temps.En effet nous avons refait notre vie.Mais lui à choisi une jeune demoiselle de 20ans, qui ne comprenait pas que nous étions obligé d'avoir un minimum de contacte pour des accords au niveau des enfants(école,santé...)Surtout qui ne suportait pas nos enfants.Elle lui a donc demandé de faire le choix entre elle(en ceinte au bout de 2 mois)et les enfants.Choix en sa faveur, il est donc parti vivre à 150km de mon domicil.Nous avons donc choisi une garde classic d'un week end/2 et 1/2 vacances(tjs en accord).Pendant 3mois il est venu les chercher un week end/2,mais ne les a pas pris pour la toussain et ni pour les vacance de noel.Le jugement arrivé il m'annonce devant le juge qu'il ne prendrait plus les enfants le week end mais que 1/2 des vacances.Hors, il n'a pas tenu sa parole!Il a changer la date de sa semaine de fevrier, empéchant ma fille de partir en vacance avec sa grand mère(sa propre mère mais avec qui il à romptu les liens depuis son déménagement)N'a pas pris les enfants au vacance d'avril car mademoiselle étant en ceinte c'était trop dur pour elle.
Il ni a plus de dialogue.Alors que c'est lui seul, sans mon accord,qui décide de l'heure de sa venu pour venir ou ramené les enfants,de la date a laquel il me verse la pension...Alors qu'il ne respecte pas les horaires et les dates imposés.
Il a pris un tél a ma fille(qui ne fonctionne plus)pour ne plus passé par moi pour avoir de leurs nouvelles.Il tel le dimanche(env 5 min)mais seulement si il a le temps!
Mon problème:je ne possède pas ses coordonnées téléphonique, il refuse.Je suis donc obligé de passé par le tel de sa compagne,pour toute demande dans le cadre de l'autorité parental en commun.Le problème c'est que c'est elle qui répond que se soit au tel, courrier...Hors je me suis aperçu qu'elle avait résilié son tel.Il prend les enfants au mois de juilet, comment faire pour obtenir le tél pour les joindres?
Je souhaite remercier les lois francaise!!!Autorisant un père a prendre ses enfants quand bon lui semble,tous en étant des ses droits.Et a versé le pension si il le désir, se permettant de sauter un mois par ci par la,temp qu'il ni a pas 2 mois consécitif!!
BRAVO
Je vous remercie de votre attention et de vos réponses :-)
MERCI

13/06/2011 02:20

Déjà pour la pension, s'il ne paye pas, vous allez voir un huissier pour une saisie sur salaire.
Pour les décisions concernant l'autorité parentale, vous communiquez par LRAR. S'il ne répond pas, vous faites une requête au JAF en suppression de l'autorité parentale conjointe.
Vous faites une requête au JAF pour demander, vu son comportement, d'avertir au moins trois mois à l'avance, par LRAR, s'il prend les enfants, que son silence veut dire qu'il ne veut pas (ainsi vous pouvez vous organiser). Vous demandez aussi une augmentation de la pension alimentaire du fait qu'il ne prend pas les enfants comme prévu.
Vous n'acceptez plus qu'ils les prennent n'importe quand et vous vous en tenez au jugement.

Vous ne pouvez pas exiger d'avoir un contact téléphonique, même quand il a les enfants avec lui. Par contre, vous pouvez vous opposer à ce que les enfants aient un téléphone portable.

14/06/2011 00:26

Vous faites une requête au JAF pour demander, vu son comportement, d'avertir au moins trois mois à l'avance, par LRAR, s'il prend les enfants, que son silence veut dire qu'il ne veut pas (ainsi vous pouvez vous organiser). Vous demandez aussi une augmentation de la pension alimentaire du fait qu'il ne prend pas les enfants comme prévu.



Le problème est qu'il doit déja me prévenir 1mois avant...
De toute facon je ne peux rien faire meme si il ne m'avertie pas?
Etéant qu'il n'on qu'un "Droit d'hébergement" et non une obligation.
Pour la pension, il a bien jouer son coup. Les 3 mois avant le jugement il c'est inscript dans une boite d'intérim, pour justifié un revenu non régulier...
Merci du conseil je vais voire ce que je peux faire au niveau du jaf

Modérateur

14/06/2011 00:50

Que dit le jugement concernant la moitié des vacances ? S'il doit les prendre la premiere partie des vacances par exemple et qu'il ne les prend pas, son droit d'hebergement est raté, vous n'avez pas à lui donner la seconde moitié, il n'a pas à modifier ses dates et heures de DVH, il ne vient pas, il ne les a pas, point !
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

15/06/2011 13:46

Bonjour, le jugement dit:sauf meilleur accord et comme aucun accord n'est possible avec lui comme c'est mademoiselle qui prend toutes les décisions... annee impair permière partie des vacances, année pair deuxième partie des vacances;
Sauf pour cette année car il a jouer sur le faite que nous ne fesons pas parti des mêmes zones!!!
Donc quand nous sommes passez devant le jaf le 31 janv il a fait changé les dates des vacances de février et d'avril( car quand il prend les enfants c'est pour les mettre au centre...) Alors que moi je méttais déja arrangé pour les vacances de février..
Mais se qu'il ne comprent pas c'est que les zones des vacances tourne.. En effet l'annee prochaine il est a la deuxième partie des vacances, pas de probleme cela fait une semaine de commun.. MAis pour l'année d'apres nous avons aucune semaine en commun. Sa zone est la première a etre en vacance pour 2 semeines, et nous la 3eme donc nous auront aucune semaine en commun.

15/06/2011 13:59

Mais il n'y a pas de question de semaine en commun. Seules comptent les vacances des enfants.

16/06/2011 00:37

Je suis d'accord, mais quand sa zone n'est pas en période de vacances scolaires les centres de loisirs sont fermés.
Donc pour les grandes vacances d'été, de la toussain( don il prend les enfants 1semaine entière sur 10jours de vacances), de noel les vacances tombent en même temp pour toutes les zones;
Mais en si conserne février et avril les vacances sont décalés selon les zones.
Et cette année (selon un accord entre nous avant le jugement) il avait les enfants la pramière partie des vacances( de leur zone bien sur)donc moi je mettais arrangé avec les grands mères pour chaqu'une en prenne un... Ma belle mère a pris une semaine de congé et a acheté les billets de car pour partir avec ma fille.Cela était prevu depuis lontemp( avant même notre séparation). Mais c'est en passant d'avant le juge qu'il a fait annulé notre accord (pourtant écrit et signé)a peine 3 semaines avant les vacances.
Quand je lui est fait remarqué il ma dit qu'il n'était pas au courrant de se voyage et ma ménacer de dire au enfants que si il ne pouvait pas les prendre c'était de ma faute car je ne laissait pas voir ses enfants pour les vacances.
De toute facon je me suis fait avoir cettte annéé...Maintenant le jugement est claire année paire et impaire.

Modérateur

16/06/2011 00:56

Dorénavant, vous ne vous baserez QUE sur les vacances scolaires de vos enfants, vous n'avez pas à jongler avec les vacances par secteur ! Il y a d'autres solutions que les centres aérés, les nourrices, les amis, la famille...
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

16/06/2011 00:57

Je suis d'accord, mais quand sa zone n'est pas en période de vacances scolaires les centres de loisirs sont fermés. mais ça n'a aucune importance. Vous suivez le jugement et point barre

17/06/2011 23:27

Bien sur de toute facon a partir de maintenant c'est uniquement les vacances de mes enfants... J'ai assez concilié.
Mais donc je n'ai pas de moyen d'avoir son numéro?
Car , je ne le souhaite pas mais si il arrivait quelque chose à l'un de mes enfants et que j'ai besoin de son accord pour raison x ou y....
Ne serrais que pour les inscriptio école de la rentrée 2011 on m'a demandée ses coordonnées...

18/06/2011 00:05

Car , je ne le souhaite pas mais si il arrivait quelque chose à l'un de mes enfants et que j'ai besoin de son accord pour raison x ou y.... en cas d'urgence médicale, on se passe de son accord (au pire, les médecins ont toutes les autorisations pour outrepasser les parents en moins de 5 minutes)

Pour le reste, LRAR
Pour l'école, vous donnez son adresse (de toute façon, même si vous connaissiez son n° de téléphone, vous ne pourriez pas le donner sans son accord)

Et puis, mettez en place un filtrage
- ne répondez au téléphone que si le n° est connu
- mettez un répondeur avec un "donnez votre n° que je vous rappelle"
Quand il verra que sans vous donner son n° de téléphone, il ne peut plus vous joindre ...

18/06/2011 00:17

merci de vos conseils.
mais j'en veux bien d'autres!!!

Modérateur

18/06/2011 10:44

On ne peut pas vous donner d'autres conseils. Il n'est pas obligé de vous donner son telephone, par contre il est obligé de vous donner son adresse. Donc vous donnez son adresse à l'ecole et s'ils veulent son tel, ils lui demanderont pas courrier.

Ce que vous pouvez faire, c'est acheter un portable pour votre enfant qui a 11 ans, ce qui vous permettra de pouvoir joindre vos enfants quand ils sont avec leur père.
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. DUCROS FERR.

Droit civil & familial

1 avis

Me. BLAZY

Droit civil & familial

93 avis

Me. AZZI

Droit civil & familial

10 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.