FACTURE AVOCAT SUITE A 2EME CONVOC AU TGI

Publié le 31/03/2011 Vu 2205 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/03/2011 11:14

Bonjour,
Mon ex-épouse et moi venons de divorcer par consentement mutuel; un seul avocat donc. Nous avons été convoqués une première fois au TGI ; 2 heures d’attente pour en fait s’entendre dire que le dossier est incomplet car l’acte de mariage fourni est un extrait et non l’acte intégral… Notre avocat nous présente ses excuses disant qu’il aurait du faire attention, cette précision étant notée sur la liste des documents à fournir… Nous revenons donc 1 mois après pour 10 minutes après ressortir du tribunal divorcés… L’avocat réitère ses excuses pour le premier rdv manqué et rajoute ; à juste titre à mon sens ; que le service des affaires familiales n’a pas non plus été très performant car en controlant le dossier il aurait du nous avertir du soucis de document bien avant la date du 1er rdv… Pour nous l’affaire est close et nous attendons la réception du jugement officiel. Nous le recevons pas très longtemps après avec, ho… surprise ! une facture de l’avocat… ? Le croisant fortuitement je lui demande la raison de cette facture ; et là il me dit qu’il s’agit du 2eme rdv… ! Il s’est déplacé 2 fois il nous facture donc ce deuxième déplacement… Il est aisé de comprendre que payer pour son erreur et pour celle des affaires familiales est difficile à accepter ; cependant la loi dit peut être le contraire… ?
Si un avocat pouvait me répondre… ?

Merci d’avance.

31/03/2011 14:43

heu... aucun avocat ou ex-avocat pour m'aider..?

31/03/2011 22:06

Le bâtonnier et le premier président ont en matière de contestation d'honoraires d'avocat une compétence exclusive et exceptionnelle.
Aux termes de l'article 174 du décret du 27 novembre 1991 en effet, "les contestations concernant le montant et le recouvrement des honoraires d'avocat ne peuvent être réglées que par la procédure prévue aux articles suivants". De plus, cette procédure concerne exclusivement ces contestations.


Vous pouvez donc adressez sous votre responsabilité une réclamation au batonnier qui appréciera en fonction des observations de chacune des parties.

Le bâtonnier est saisi par toute partie sans condition de forme. Il doit accuser réception de la réclamation et informer l'intéressé que faute de décision dans le délai de trois mois, il lui appartiendra de saisir le premier président de la Cour d'appel dans le délai d'un mois.
L'avocat peut saisir le bâtonnier de toute difficulté.
Le bâtonnier doit rendre sa décision dans le délai de trois mois, délai qui peut être prorogé dans la limite de trois mois par décision motivée. Au préalable, le bâtonnier ou le rapporteur qu'il désigne, doit recueillir les observations des parties.
Le point de départ du délai de trois mois imparti au bâtonnier par l'article 175 du décret du 27 novembre 1991 pour rendre sa décision sur la réclamation dont il a été saisi, part du jour où il l'a reçue (Civ. 1, 13 octobre 1999, à paraître, pourvoi n°96-19.426).
Par ailleurs, il résulte des articles 175 et 176, alinéa 2, du décret du 27 novembre 1991, qu'à l'expiration des délais prévus par le premier de ces textes, le bâtonnier est dessaisi de la réclamation portée devant lui, et cela même si aucune des parties n'a porté cette réclamation devant le premier président dans le délai d'un mois ayant suivi l'expiration de ces délais comme l'exige l'alinéa 2 du second de ces textes (Civ. 1, 17 juillet 1996, Bull. n° 322).

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.