separation de corps,marié sous regime communauté universelle

Publié le 04/10/2010 Vu 3203 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

02/10/2010 11:31

Bonjour,
je suis marié sans enfants en communautés universelle,j'ai fait une parésie en2002et paralysé en fauteuil électrique, je vis séparé depuis cette date,mon épouse travaille a Orléans(45),moi je vis a Béziers(34)je désire savoir le cout pour une séparation avec consentement mutuel et que dois-je faire et a qui m'adresser
merci de me lire et votre aide
cordialement

02/10/2010 14:32

ça coutera autant qu'un divorce et c'est aussi long voire plus long puisque la procédure de séparation de corps par consentement mutuel n'existe pas. Il vous faudra un avocat (et si un jour vous voulez divorcer, il faudra tout recommencer)

Comme on dit, la séparation de corps ce sont tous les emmerdes du mariage avec tous les emmerdes du divorce.

04/10/2010 18:00

Bonjour,
Contrairement à ce qu'affirme "domil" la procédure de séparation de corps sur demande conjointe existe bien mais elle est identique en terme de procédure à celle du divorce et vous devez donc consulter un avocat puisque la séparation sera prononcée par le juge aux affaires familiales. Je vous conseille toutefois si vous avez des biens immobiliers d'y inclure une convention d'indivision qui permet d'éviter la séparation effective des biens.

04/10/2010 18:53

Relisez, je ne dis pas que ça n'existe pas, je dis que c'est aussi emmerdant qu'un divorce avec tous les emmerdements du mariage. ça n'a plus aucun intérêt de nos jours.

De plus, rester en indivision, c'est encore pire. L'indivision n'apporte que des soucis à moyen terme.

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

3 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.