Divorcée, qui hériterait de mes biens en cas de décès

Publié le Vu 1106 fois 4 Par Gilles
02/02/2009 16:06

Divorcée depuis trois ans et élevant mes trois ados nous partons tous les quatre en vacances en avion.
Qui hériterait de mes biens - appartement, voiture, .. - en cas de décès accidentel de nous quatre ?
Pour info je ne reçois pas la pension alimentaire qui m'a été allouée et mon ex mari n'a aucun contact avec ses enfants.
J'ai encore mes parents - qui m'aident financièrement - et une soeur.

02/02/2009 19:14

qui hérite de qui ?

La loi désigne les membres de sa famille ayant vocation à se partager tout ou partie de la succession si le défunt n'a pas manifesté sa volonté par testament ou donation ("dévolution légale"). Dans une telle situation, la personne est dite décédée "ab intestat".

Qualités du successible
Pour succéder, il faut :
- exister au jour du décès (à l'ouverture de la succession), ou avoir été conçu au plus tard à cette date et naître viable s'agissant d'un enfant à naître,
- être un proche parent du défunt, c'est-à-dire être parent jusqu'au 6e degré (au-delà du 6e degré, les collatéraux ordinaires et privilégiés sont écartés),
- ne pas être "indigne".

Classement des héritiers
De façon générale, le ou les héritiers les plus proches recueillent la succession. Les héritiers sont donc classés hiérarchiquement. Pour les classer, la loi fait appel à la notion d'ordre. Dans chaque ordre, les héritiers sont classés par degré selon leur proximité de parenté avec le défunt .

En l'absence de conjoint survivant, l'on distingue 4 ordres d'héritiers (étant entendu que le conjoint survivant occupe une place particulière dans le classement des héritiers).
Ordre n° 1
- Les descendants (enfants, petits-enfants, etc.)
Ordre n° 2
- Les ascendants privilégiés (père et mère) - Les collatéraux privilégiés (frères et soeurs, ou leurs descendants).
Ordre n° 3
- Les ascendants ordinaires (grands-parents, autres aïeux).
- Ordre n° 4
Les collatéraux ordinaires (cousins, cousines, oncles, tantes, etc.).

Le "degré" indique le nombre de générations séparant les héritiers du défunt :
- en ligne directe, il y a un degré par génération,
- en ligne collatérale, on remonte jusqu'à l'auteur commun et on redescend jusqu'au défunt.

Si votre famille est "grande", il serait bon de faire un testament, en faveur de le ou de les personnes à qui vous souhaitez laisser vos biens.

Bien à vous.

03/02/2009 10:06

Merci pour votre réponse.
En cas de décès de mes enfants et de moi-même est-ce que mon ex-mari peut prétendre à une partie de mes biens personnels ou est-ce que mes parents et ma soeur sont bénéficiares ?
j'ai compris qu'en tout état de cause un testament serait judicieux.
à vous lire et merci.

03/02/2009 12:16

Votre ex mari n'a plus aucun droit.

Bien à vous.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. DUCROS FERR.

Droit civil & familial

1 avis

Bénéficiez de 20min de consultation offerte avec un avocat. En profiter
Nouveau sur Légavox.fr

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.